Documents

Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela

L’image archétypale du manifestant matraqué par un garde national est gagnante d’avance lorsqu’on est privé d’accès au hors-champ de l’image.

La propagande au ralenti

Un outil d’analyse de la propagande. Dans une logique de réflexion critique sur les médias, il s’agit ici d’interroger son impact sur nos représentations et notre perception du monde. Qu’est-ce que la (...)

De la diffusion du documentaire : Ronnie Ramirez

L’idée, c’est surtout de questionner le rôle de la télévision comme génératrice de liens sociaux. Il s’agit de relier à nouveau entre eux toute une série de réseaux qui ne se croisent pas nécessairement et (...)

La place du journaliste, par Jean-Louis Comolli

Bien-sûr que les exploités et les opprimés ont des choses à dire politiquement et qui ont plus de poids que d’autres paroles dites par d’autres.

Calcutta et Satyajit Ray

Charles Tesson, maître de conférences, revient sur le rapport du réalisateur Satyajit Ray à sa ville natale Calcutta.

Vidéos LGBT en - mode restreint - sur YouTube

Et après, si on n’est pas dans l’algorithme de YouTube, les gens ne vont pas nous trouver. On attend deux ans et si on voit qu’il ne se passe rien, on arrêtera (...)

Actualité reconstituée & détournée, François Niney

Le détournement consiste à la fois à rendre visible la propagande et à la retourner contre elle-même : on utilise explicitement ses pratiques, images et slogans commerciaux et politiques, en y (...)

Quand les images prennent position par Georges Didi-Huberman

il semble nécessaire de revisiter certaines pratiques où l’acte d’image a véritablement pu rimer avec l’activité critique et le travail de la pensée. On voudrait s’interroger, en somme, sur les (...)

Dogma 95 - Le manifeste

je jure en tant que réalisateur de m’abstenir de tout goût personnel. Je ne suis plus un artiste. Je jure de m’abstenir de créer une « œuvre », car je vois l’instant comme plus important que la (...)

Arte diffuse : Lénine, une autre histoire de la révolution russe

Quelques anecdotes sur le soir de l’insurrection d’Octobre, comme la galère des révolutionnaires pour allumer une lanterne... mais ce n’est pas ce documentaire qui éclairera la lanterne de celles et (...)

Conférence sur Canal Emploi. Genèse, les autres et la fin.

Chaîne d’éducation populaire dont l’objectif était de rendre compte des problèmes économiques et sociaux de la région liégeoise, elle a développé une large réflexion et expertise sur l’usage éducatif de la (...)

Bilan et avenir de la télévision populaire au Venezuela

Jusque-là réprimées, les télévisions associatives furent légalisées et dotées par l’Etat d’outils, d’antennes, de financements – sans contrôle de leur message.

Cinéma, Culture et décolonisation : vers Un Troisième Cinéma

Manifeste écrit par Fernando Solanas et Octavio Getino, 1968

Joris Ivens à Cuba – formation d’opérateurs de guérilla

Les premiers jours j’ai pensé qu’il serait impossible de former quarante opérateurs avec une seule caméra et en si peu de temps. Apparemment j’étais le seul à en douter, les Cubains pas du (...)

Le paradoxe du caillou, par Alain Bergala

La singularité est toujours une entrave à l’exécution parfaite du programme, une anomalie.


Accueil du site > FR > Formations

Reportage Social (janvier-mai 2015)

FORMATION ZINTV “REPORTAGE SOCIAL” 2015

Atelier vidéo : « les femmes face à la crise et l’austérité »

"Il sera toujours plus facile à des travailleurs, des acteurs sociaux, des syndicalistes, des chômeurs, des militants, des exclus, des jeunes... d’apprendre à utiliser l’outil audiovisuel pour s’exprimer qu’à un journaliste de s’intéresser à nos réalités pour en parler avec sincérité et honnêteté."

Voila pourquoi nous organisons une formation au "reportage social".

Un reportage social est un film qui s’intéresse aux réalités sociales.

Dans l’imaginaire collectif, le reportage est souvent associé à la télévision, à l’événementiel, aux actualités et au journalisme. Le reportage semblerait également lié à ses conditions de production. Pour nous, le reportage est avant tout un film. Une pensée qui s’exprime en images et en sons. Un outil et non un produit.

L’idée de cette pratique est de « sortir » le reportage de ses stigmatisations traditionnelles et de lui donner un sens plus large, plus expressif et diversifié. Pour nous, la légèreté du dispositif ne peut justifier la pauvreté du langage audiovisuel ni le dispenser des responsabilités éthiques ou morales. L’exercice que nous proposons au participant est conçu comme un espace d’expérimentation qui l’invite à assumer le film comme un outil d’expression et de lutte, à affirmer son point de vue et défendre ses idées, à construire un regard.

La formation est donnée au Pianofabriek, 35 Rue du Fort - 1060 Bruxelles

L’équipe pédagogique de ZIN TV est composée par :

Ronnie Ramirez, cinéaste et enseignant cinéma. Membre de la commission de sélection de films de la communauté française et du comité belge de la SCAM.

Maxime Kouvaras, journaliste, producteur, réalisateur de nombreux reportages

Durée : 42 Heures
8 séances pratiques le Samedi de 14h a 18h.
8 séances théoriques (analyse et débat) le Jeudi de 18h a 20h.

Voici les dates :

10 janvier 2015, samedi de 14h a 18h.
Séance d’information & projection des travaux de l’année passée.

15 janvier 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (introduction)
24 janvier 2015, samedi de 14h a 18h salle Arenberg (méthode)
29 janvier 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (méthode)
7 février 2015, samedi de 14h a 18h salle Arenberg (pitching)
12 février 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (pitching)
26 février 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (pitching)
7 mars 2015, samedi de 14h a 18h salle Arenberg (fin de pitching)
12 mars 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (méthode itw)
21 mars 2015, samedi de 14h a 18h salle Arenberg (analyse rushes)
26 mars 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (analyse rushes)
2 avril 2015, jeudi de 18h a 20h salle Arenberg (montage)
23 avril 2015, samedi de 14h a 18h : projection publique et drink, salle Arenberg

Séance d’information générale : 10 janvier 2015, lors de la première séance introductive avec projections des films issus de nos ateliers précédents afin de lancer la dynamique.

La présence à chaque cours est obligatoire. Toute absence devra être signalée au préalable. Si vous pensez ne pas être suffisamment disponible, merci de laisser les places à ceux qui pourront suivre sérieusement la formation, d’autres formations pourraient vous être accessibles cette année.

Une participation aux frais est exigé sous la forme d’une donation à ZIN TV à partir de 50€ sur le compte (IBAN) BE67 9794 3467 4987
Banque Argenta : BE67 9794 3467 4987
Code BIC ARSPBE 22
Communication : donation atelier reportage social

Si vous désirez déjà prendre des informations ou vous pré-inscrire (nom, prénom, GSM et mail), n’hésitez pas à nous contacter : workshop@zintv.org


Atelier vidéo : « les femmes face à la crise et l’austérité »

1948 : Droit de vote pour les femmes.
1968 : Droit des femmes au travail décent.
2015 : Chasse aux chômeurs : 2/3 des personnes touchées par les nouvelles mesures sont des femmes.

L’histoire démontre que les luttes des femmes leur ont permis de conquérir peu à peu mais trop lentement pourtant, leurs droits si légitimes. Elles ont aujourd’hui acquis un statut grâce à leur détermination. Cependant, les inégalités et les reculs persistent. Les conditions au foyer, dans la rue et les salaires des femmes ne sont pas encore égaux aux hommes et certaines entreprises ne veulent pas engager des femmes... Dans l’imaginaire collectif persiste encore la « femme objet », une femme soumise à la domination masculine.

En Belgique, le contexte économique actuel ne favorise pas l’égalité hommes-femmes. Face à la crise, quelles sont les répercussions économiques pour les femmes ? Les syndicats pointent d’ores et déjà le fait que les mesures d’austérité touchent majoritairement les femmes. Pourquoi ? Cette question engendre une réflexion plus large sur la manière dont on perçoit les femmes dans la société. Quel est leur statut ? Pourquoi persiste-t-on à les méconsidérer ? L’héritage millénaire d’un machisme est-il contournable par des reformes et des changements rapides ? Les femmes qui luttent pour la liberté et les avancées sociales ont toujours été des protagonistes essentielles dans le changement des mentalités et de la société, mais elles sont aussi les oubliées de l’histoire officielle, les « invisibles », les fourmis anonymes…

Ainsi, à travers le portrait de ces femmes se dégagera une analyse des inégalités des femmes face à la crise, nous amènerons les participants à se questionner sur les constructions culturelles du statut d’autrui. Des films et des lectures seront proposées sur le sujet afin de décloisonner les propres réflexions des participants.

Enfin, l’atelier vidéo « les femmes face à la crise et l’austérité » permettra de rendre visible et donner un visage à ces femmes qui sont touchées par ces mesures d’exclusion et créer ainsi un outil de sensibilisation et conscientisation. Notre motivation première est de faire exister cette problématique sociale dans l’imaginaire collectif. Construire une mémoire collective dans ce sens, nous permet peut-être de proposer de vivre au XXIe siècle une nouvelle étape d’émergence d’une pensée féminine en tant que visionnaires du destin de notre société, des processus de changements et avec une plus grande lucidité sur ces mouvements historiques. La lutte pour une société plus juste est sans doute aussi devenu la lutte des femmes pour leur espace.

L’équipe pédagogique de ZIN TV

Téléchargez notre brochure : reportage social

PDF - 742.6 ko

Pour voir plus loin

Le journalisme cinématographique, par Santiago Alvarez

Eloge têtu de l’information, par Serge Daney



Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP