23 octobre 2018

Formation à l’Alimentation Durable, Cuisine écologique et politique

18h30 Maison de la Paix, Rue Van Elewyck 35, 1050 Bruxelles

23 octobre 2018

Désarmons Bruxelles !

19h rue van Elewyck 35, 1050 Bruxelles

24 octobre 2018

Rassemblement contre la visite d’Ivan Duque, Président de Colombie,

12h30 Rond-Point Robert Schuman, 1040 Bruxelles

24 octobre 2018

Atelier de déconstruction des mots : démasquons les mots qui mentent !

14h La Maison du Livre. 28 rue de Rome, 1060 Bruxelles

24 octobre 2018

La crise financière ? Ca fait 10 ans et alors ?

20h Réseau Financité75 Rue du Botanique1210 Saint-Josse-ten-Noode

25 octobre 2018

Assemblée européenne de coursier.ère.s

18-20 rue de Stalingrad, 1000 Bruxelles

25 octobre 2018

Deliveroo-nous du mal

20h30 Théâtre National. 111-115 boulevard Emile Jacqmain, 1000 (...)

27 octobre 2018

Conférence avec Ludo de Witte : Mobutu, made in Belgium & USA ?

18h30 Pianofabriek. Rue du Fort 35- 1060 Bruxelles

3 novembre 2018

DON’T SHOOT – exposition collective

15h Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

3 novembre 2018

Dia de muertos dans les Marolles

17h Centre Culturel Bruegel. Rue Des Renards 1f, 1000 (...)


Accueil > FR > Articles > Documents

Les mutins de pangée : Lettre d’adieu...

La lettre-info des Mutins de Pangée du 31 mai est particulièrement ad-hoc :

Salut à toutes et tous,

Comme nous, depuis quelques jours, vous devez recevoir des tas de messages concernant le Règlement Général de la Protection des Données… Un progrès nous dit-on, dans un monde où la vente de nos données personnelles grâce à des algorithmes très malins est devenu l’enjeu le plus déterminant du capitalisme moderne… The big data ! Avec ce petit aménagement qui vient après les scandales révélés par des résistants comme Julian Assange ou encore Edward Snowden, la prise de conscience générale de l’affaire récente Facebook-Cambridge Analytica, on se fout un peu de nous, disons-le tout net.

LE GRAND MÉNAGE

Alors vous en avez profité pour faire le ménage, comme nous vous recevez trop de mails, plus le temps de tout lire… hein ? Et puis, il y a Facebook, Twitter, Instagram, etc.

Voilà ce qui est en train de se passer : Les fameux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Microsoft and co) n’ont pas fini de se gaver de vos données en prenant l’air de ne pas y toucher et de nous simplifier la vie. D’ailleurs, on a tendance à valider les nouvelles conditions sans même lire ces tas d’articles ennuyeux et de peur de perdre cette nouvelle drogue bien implantée. De la maison au boulot, on est coincé par les pratiques de l’époque et on ne sait pas comment en sortir sans s’isoler. Les GAFAM ont encore de beaux jours devant eux.

L’ARME FATALE

Une structure comme notre coopérative qui veut vous informer de ses activités n’a jamais compté sur un soutien démesuré des gros médias, ni envisagé de grosses campagnes de pub, ni une intrusion dans vos appareils connectés par des moyens démesurés, ni même un envoi massif de courriers par la poste trop cher. Mais depuis 13 ans d’existence, c’est cette lettre-info qui fait le boulot pour pas cher. On s’amuse bien à vous écrire ces messages « bien trop longs », pas du tout au format conseillé par les spécialistes de la « com ». Et nous savons à quel point ce que nous vous avons proposé jusque-là n’aurait pas vu le jour sans ce contact régulier par e-mail.

Cette liste nous a permis de lancer des souscriptions au temps où le terme « crowdfunding » n’avait pas encore traversé l’Atlantique et ainsi, on a pu réaliser des films qui n’auraient jamais existé autrement : Chomsky et cie ; Bernard ni Dieu ni chaussettes ; Grandpuits et petites victoires ; Howard Zinn, une histoire populaire américaine ; La cigale, le corbeau et les poulets… Mais aussi de se lancer dans l’édition de DVD qui n’étaient pas édités ailleurs et de vous montrer d’autres films encore en VOD. Actuellement vous êtes 26 201 inscrits à cette liste et vos adresses, nous les partageons avec personne d’autre. Mais le serveur d’envoi nous signale systématiquement un taux d’ouverture des messages situé entre 20% et 25% selon les moments et certainement l’objet du message… C’est bien plus bas qu’il y a quelques années.

Pourquoi si peu ? Parce que vous êtes, comme nous, débordés de messages à lire chaque jour mais aussi parce que les très malins algorithmes des fournisseurs de mails filtrent nos messages et les considèrent de plus en plus indésirables, sans même vous demander votre avis. Gmail (Google) est le plus intrusif et décide pour vous après avoir ouvert votre courrier. L’ironie, c’est que nous écrivons cela alors que la plupart d’entre vous n’auront même pas l’occasion de lire ce message !

COMMENT LES MUTINS VOUS SURVEILLENT ET VOUS ÉTUDIENT DE PRÈS

A vrai dire, les Mutins de Pangée n’est pas Google et nous n’avons pas trop de soucis pour nous mettre aux normes car notre webmaster-développeur est une sorte d’anarchiste radical (mais néanmoins très gentil et bien peigné) qui vit loin de la capitale et qui a toujours été hostile aux outils de flicages… Nous ne savons donc rien de vous … Sauf celles et ceux que nous croisons dans les bistrots, à la sortie des projections, à la fête de l’Huma ou autres festivités… Vous, on sait au moins ce que vous buvez !

LES PETITES STRUCTURES PÉNALISÉES

Le RGPD défini des nouvelles règles et c’est pas mal en soit mais on sait à quel point les grosses structures n’ont pas de mal à les contourner et à quel point les petites risquent d’y perdre.

Nous faisons partie des générations qui avons connu le début du Web où nous avons expérimenté les premières diffusions vidéos en ligne en France et mené des combats acharnés pour la liberté d’expression (avec la Coordination Permanente des Médias Libres, la télé libre Zalea Tv et les premières expériences de Web-Tv en France dans les années 90) mais nous constatons aujourd’hui que la toile est en phase d’être totalement confisquée par le big business et ses pratiques, en attendant que l’Etat décide de ce qu’est une vraie info ou une « fakenews » selon le terme inventé par le très gonflé Donald Trump et repris avec délectation par notre président hyper moderne. Nous refusons leur monde, alors nous allons probablement en disparaitre et, comme toujours, il nous faudra encore inventer des trucs qui nous sembleront suffisamment en accord avec nos principes.

SI C’EST GRATUIT, C’EST TOI LE PRODUIT !

Nous sommes des dinosaures ! Régulièrement, on lit des messages qui nous engueulent de ne pas mettre nos films gratuitement sur Youtube, entourés de pub, et faisant fi de toute rémunération des droits qui permettent en partie aux films de se faire le plus indépendamment possible dans une économie coopérative. Nous expliquons sans cesse comment ça marche et pourquoi nous refusons d’être tributaires de la publicité et du bon vouloir de Madame Youtube et de ses algorithmes très malins. Nous sommes des Indiens !

Le saviez-vous ? Facebook est devenu payant depuis bien longtemps et vend à qui veut des « amis » profilés, dont Facebook sait à peu près mieux qu’eux-mêmes ce qu’ils vont « aimer » puisque les algorithmes très malins se parlent entre GAFAM… Et on nous dit que le progrès sera de vendre soi-même directement ses données à qui on veut. Sais-tu combien tu vaux l’ami ?

CE N’EST QU’UN AU REVOIR

Si vous êtes arrivés jusque là, vous avez explosé le temps d’attention moyen sur internet qui est de 8 secondes (soit moins que la capacité de concentration d’un poisson rouge), vous avez sans doute déjà balancé vos ordinateurs et smartphones par la fenêtre, arraché tous les fils reliés à votre demeure et installé des brouilleurs d’ondes qui fonctionnent à l’énergie solaire…

Sinon, bien sûr, plus facile que de s’exiler sur une île déserte ou au fin fond de la jungle tropicale, vous pouvez vous désabonner de notre liste et ne plus entendre parler de nos activités, ni des problèmes de consciences qu’on vous pose… Pour cela, il vous suffit de cliquer ici et hop ! (on ne va pas quand même le faire pour vous, bande de feignants !) :

Dans le cas contraire, nous considèrons que vous acceptez de continuer à recevoir nos messages.

Et pour celles et ceux qui restent, on vous promet encore plein de merveilles, de cadeaux incroyables, d’invitations extraordinaires, de curiosités inimaginables… Et puis on vous dira combien vous êtes à être restés et, plus curieux encore, combien auront ouvert ce message !

Pour les autres : Bonne route, viva la révolution ! Hasta la victoria siempre !

FAUT PAS MOLLIR !

Chaleureusement.

Les Mutins de Pangée

http://www.lesmutins.org/



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP