22 août 2019

Été ciné féministe | Se donner du pouvoir ensemble

18h Le Monde selon les femmes asbl 18, rue de la Sablonnière 1000 (...)

22 août 2019

PROJECTION : Malaria business de Bernard Crutzen

20h / cinéma aventure, Galerie du Centre, 57 rue des Fripiers à (...)

26 août 2019

Acte 20 Soutien à Julian Assange : on est sur la place

17h-19h Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles

5 septembre 2019

Université d’été 2019 du CADTM Europe :

du 5 au 8 septembre / La Marlagne, Wépion, Belgique.

26 septembre 2019

Femmes, féminismes et Islam : l’égalité en question

19h ESPACE MAGH 17 rue du Poinçon 1000 Bruxelles

3 octobre 2019

Lutter contre Uber et Deliveroo : ça tue !

19h-21h Point Culture 145 rue Royale 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos

Réfléchissez avant d’aller voter !

Réfléchissez avant d’aller voter !

A quelques jours des élections fédérales, les revendications concernant le combat des sans-papiers sont encore, hélas, d’actualité. Non à l’enfermement d’enfants dans des centres fermés, la fermeture de ces derniers et surtout leur régularisation (...)

Les sans-papiers revendiquent la régularisation une fois encore, lors de la Manifestation nationale que la Coordination des sans-papiers et tous les Collectifs ont organisé un rassemblement le dimanche 28 avril à 14h00 à la Gare du Nord à Bruxelles. La Coordination des sans-papiers invite tous les citoyens, les démocrates, les « communes hospitalières », les associations, les syndicats, les mouvements et les partis politiques à s’associer au mouvement, et à utiliser leur vote le 26 mai prochain pour un gouvernement qui régularisera les sans-papiers !

On estime à 100.000 le nombre de personnes présentes de longue date en Belgique vivant dans la clandestinité. A quelques jours des élections fédérales, les revendications concernant le combat des sans-papiers sont encore, hélas, d’actualité. Non à l’enfermement d’enfants dans des centres fermés, la fermeture de ces derniers et surtout leur régularisation !

Certains secteurs issus du mouvement citoyen font des propositions concrètes, le collectif de soutien des sans-papiers de Liège, en concordance avec celles de la coordination nationale des sans-papiers de Belgique, a établi des revendications en vue des élections de mai 2019. Ils demandent :

1. La dépénalisation du séjour irrégulier, en supprimant l’article 75 de la loi du 15/12/1980 (Dispositions qui pénalisent le séjour irrégulier dans le Royaume), condition sine qua non pour que les personnes puissent faire valoir leurs droits à la vie familiale, à la santé, au logement, à l’éducation, à la formation et bien sûr contre l’exploitation économique.

2. La régularisation des sans-papiers qui se trouvent en Belgique grâce à : (2.1) L’inscription dans la loi de critères clairs et permanents de régularisation pour raisons humanitaires, que sont les attaches durables, le travail, l’inéloignabilité ou le risque d’atteinte à un droit fondamental en cas de retour. (2.2) La création d’une Commission indépendante permanente de régularisation chargée de l’analyse des demandes de régularisations pour raisons humanitaires (9bis).

3. Un élargissement conséquent des voies d’accès au séjour légal en Belgique, non seulement comme valeur et condition du respect des droits fondamentaux de tou(te)s, mais aussi comme nécessité. En effet, en vue de répondre aux réalités de la mobilité des citoyens aujourd’hui (pour des raisons économiques, de sécurité ou climatiques notamment), mais également aux besoins de notre société tant sur les plans économique, démographique, social et culturel, il faut élargir les possibilités d’accès légal au territoire belge (y compris par le travail).

4. La fin du critère du Règlement Dublin III obligeant le premier pays européen par lequel le migrant arrive, à traiter la demande de protection internationale de ce dernier. Il faut prendre en compte les besoins et réalités spécifiques du migrant en recherche de protection afin de garantir un véritable respect de la Convention de Genève (Convention internationale de 1951 qui définit les modalités selon lesquelles un État doit accorder le statut de réfugié aux personnes qui en font la demande, ainsi que les droits et les devoirs de ces personnes.) en ce compris le droit à la vie privée et familiale.

5. La fermeture des centres fermés et l’arrêt des expulsions, piliers d’une politique répressive, inefficace et extrêmement coûteuse pour l’Etat belge, et dont l’existence même contrevient aux libertés fondamentales et génèrent des atteintes quotidiennes aux droits et à la dignité humaine.

Voici une étude et des recommandations qui invitent nos futurs responsables de l’Etat belge aux niveaux régional, fédéral et européen, à trouver une solution durable, raisonnable et digne d’un État de droit à la situation des femmes, hommes et enfants sans-papiers qui vivent ici depuis tant d’années.
Pour un gouvernement qui régularisera les sans-papier - Recommandations pour les élections fédérales, régionales et européennes du 26mai 2019

Images du collectif ktasnyi


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP