15 novembre 2018

Festival "Féministe Toi-Même !"

18h Point culture 145 rue Royale 1000 Bruxelles

17 novembre 2018

Vivre avec Alzheimer : Quelle place pour l’aidant-proche ?

14h Campus Erasme, Bâtiment P, Route de Lennik, 808 - 1070 (...)

17 novembre 2018

Projection-débat : L’audit, enquête sur la dette grecque

17h- 19h30 Festival du cinéma d’ATTAC, Botanique Rue Royale, 236, (...)

17 novembre 2018

Atelier de déconstruction des mots : démasquons les mots qui mentent !

14h-16h La Maison du Livre. 28 rue de Rome, 1060 Bruxelles

19 novembre 2018

Contre la visite de Macron

18h Carré de Moscou. Rue de Moscou, 1060 Bruxelles

23 novembre 2018

J’peux pas, j’ai crypto party !

18h à 21h30 à l’Ades’if, Rue de Liedekerke 71, 1210 Saint-Josse-ten-Noode

24 novembre 2018

Déconnexion générale !

13h30 > 23h. La Maison du Livre, rue de Rome 24-28 - 1060 (...)

24 novembre 2018

Débat : Intox, censure. Comment on fabrique l’opinion

17h-20h au Festival du cinéma d’ATTAC, Botanique, 236 Rue Royale (...)

24 novembre 2018

Square Lumumba, sure ? And, what next ?

18h Pianofabriek. 35 Rue du Fort, 1060 Bruxelles

25 novembre 2018

STOP aux violences faites aux femmes !

13h30 Place Poelaert, 1000 Bruxelles


Accueil > FR > ZinTV ?

UN CENTRE DE FORMATION

« Notre pauvreté est notre véritable richesse. Nous, cinéastes belges, n’avons pas les moyens de reconstruire des somptueux décors. La pauvreté économique de nos productions nous renvoi dans la rue pour tourner.
Cet ancrage « forcé » dans notre réalité confère à nos films une identité culturelle qui nous détermine et fait notre force sur la scène internationale.
 »
André Delvaux, cinéaste belge

La formation de ZIN TV propose un apprentissage en trois niveaux :
tout d’abord, une initiation sous forme d’ateliers,
ensuite une application grâce à une pratique sous forme de stage auprès des différentes productions chez ZIN TV, pour terminer par un perfectionnement à travers l’élaboration de projets collectifs et autonomes.

Concernant les animateurs, et au vu de nos objectifs ainsi que du public ciblé, il sont des accompagnateurs qui partagent leur expérience cumulé et aide le participant à développer sont point de vue.

Enfin, dans le dessin de dynamiser la formation et d’ouvrir les possibilités, les participants auront l’opportunité de rencontrer des collaborateurs spécialisés qui viendront ponctuellement partager leurs expériences.

But

C’est avant tout, à travers une pratique de l’audiovisuel que le public des ateliers est initié. Ici, le participant est systématiquement sollicité et apprend une praxis du cinéma.

Ce concept d’apprentissage garantit non seulement la stimulation intellectuelle du participant mais aussi son engagement et son intérêt dans l’atelier.

L’objectif est de réveiller le cinéaste endormi chez le participant, de lui apprendre à écouter et à regarder, à s’approprier le langage cinématographique et développer son point de vue.

Dans les ateliers on y réinvente les émissions en permanence et on y produit aussi une partie importante de la programmation.

La création de tels espaces incitera à la ré-appropriation de l’image de soi-même et de sa communauté, l’idée étant une ouverture sur l’extérieur, une socialisation de l’étudiant et une autonomisation de projets collectifs.

Public cible

Généralement, les participants sont soit, issus d’une population exclue soit, des personnes ayant une expérience ou une appartenance dans les structures associatives.

La vocation et le talent sont des éléments importants, toutefois, l’essentiel est dans la capacité de l’étudiant à s’investir, à travailler en équipe et à s’intéresser à « l’Autre ». L’ouverture à la critique, le désir d’apprendre, d’évoluer et de créer sont également des qualités appréciées.

La pédagogie du réel

Le réel est un véritable réservoir de renouvellement des formes et contenus, une école fondamentale du regard. Pour faire atterrir les étudiants imbibés de télévision & de productions hollywoodiennes et calmer les dérives narcissiques, la pédagogie du réel invite à poser un regard et à observer la réalité

C’est la cohérence d’une pensée qui conduira l’étudiant à faire, de manière créative, des choix et à utiliser les moyens dont il dispose dans un contexte de cinéma pauvre.



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP