Frontières Visibles, un film collectif

VF - 16 min 23 - 2017

Des jeunes issus d’Uccle, un quar­tier hup­pé de Bruxelles et des jeunes d’Anderlecht, un quar­tier popu­laire, se ren­contrent et se ques­tionnent sur notre démo­cra­tie.

« j’avais peur que nos esprits soient trop dif­fé­rents et que la ren­contre soit un échec »

Des jeunes issus d’Uccle, un quar­tier hup­pé de Bruxelles et des jeunes d’Anderlecht, un quar­tier popu­laire, se ren­contrent et se ques­tionnent sur notre démo­cra­tie. Sur leur che­min, les jeunes font face à de mul­tiples obs­tacles, à des fron­tières qui deviennent visibles par la len­tille de la camé­ra.

Un film d’a­te­lier de 16 minutes réa­li­sé par le col­lec­tif de ZIN TV et qui réunit des jeunes de l’école Decro­ly et de Soli­dar­ci­té.

-1114.jpg

Ont par­ti­ci­pé à cette aven­ture Zoé Jasins­ki, Léa Jans­sens, Mar­got Ver­che­val, Lucie Dekeers­mae­ker, David Cohn, Arthur Minend, Colin Lefebvre, Arnaud Muko­ta, Boyd Gates, Vic­tor Remits, Ozgur Demir, Guy­lîan Mat­te­let, Valen­ti­na Fon­ta­na, Aris­tote Bagen­zi, Flo­rian Dubois, Mathieu Paes­mans, Jona­than Ort, Lidia Mol­do­van, Mathias lie­sen­borghs, Ana­kin Deman, Jules Urbain, Xavier Sabayo

Ani­mé par : Ron­nie Rami­rez, Maxime Kou­va­ras, Ber­trand Debroux, Marie Bor­su, Alek­san­dra Kokaj, Ana Sil­va, Med­hi Fadel

-1113.jpg

Témoi­gnage de Lucie :

« Au début, j’avais res­sen­ti un mélange d’excitation et d’anxiété à l’idée de ren­con­trer Soli­dar­ci­té parce que j’avais peur que nos esprits soient trop dif­fé­rents et que la ren­contre soit un échec. Puis j’imagine de toute façon que cer­tains pen­saient la même chose de Decro­ly.

Mais au final, pour ma part c’est une très très belle ren­contre avec évi­dem­ment des esprits dif­fé­rents et des idées qui divergent. Mais pour moi, c’est ça qui fait la diver­si­té et qui rend la ren­contre pos­sible et inté­res­sante sur­tout. En plus, j’avais tout faux depuis le début parce que j’avais peur que nos dif­fé­rentes façons de pen­ser ne s’entendent pas. Mais si on a la même envie, alors n’importe qui peut s’entendre et se com­prendre sans pour autant adhé­rer et être d’accord.

Et ce qui a pu rendre pos­sible cette cohé­sion, c’est la ren­contre autour d’un film qui est notre film, et on aura jamais la même vision des choses sur beau­coup de sujets, mais mal­gré tout, je retien­drai quand-même qu’on a pu tous nous mettre d’accord sur un sujet qui est la démo­cra­tie, et pour moi, ce que je vais rete­nir de cette expé­rience, c’est que, si on veut, on peut ! »

-1116.jpg

EN LIEN :