𝖆 𝖓 𝖆 𝖙 𝖍 𝖊̀ 𝖒𝖊 / Pour mettre le monde en vacance

10.03 > 14.03 2020 / 12h - 15h
Dolle Mol - Rue des Eperonniers 52, 1000 Bruxelles

- Tragédie en V actes -

Il était comme impos­sible de faire un bilan simple. Trop de choses avaient été vécues. L’amitié, la lutte, les gilets jaunes, la ZAD, l’amour. Nous cher­chions confu­sé­ment à rendre compte de cela, sans vrai­ment y par­ve­nir. Mais le sen­ti­ment que quelque chose a chan­gé pour tou­jours nous hante. Com­ment iden­ti­fier ce qui vient et est déjà là ? Alors déci delà nous avons grif­fon­nés sur des car­nets quelques des­sins, quelques films, quelques poèmes. Des choses éparses, que nous ten­tons désor­mais de ras­sem­bler. Pour ten­ter com­prendre dans quel pro­ces­sus nous sommes à pré­sent embar­qués. Sans retour possible.

De voir les liens qui existent entre la ZAD, les gilets jaunes, le mou­ve­ment cli­mat et la poésie.

La poé­sie comme aven­ture direc­te­ment vécue.

- Pho­tos, des­sins, poèmes, films, débat, ZADPARTOUT, gilets jaunes et autres joyeusetés… -

Remer­cie­ment cha­leu­reux à Nel­son Louis pour son invitation ♥

ACTE I / / LES SENTIERS DE LA CONSPIRATION.

Mar­di 10 mars
***
Où il est dit com­ment les oiseaux se sont mis à conspi­rer au grand jour.
***
De la fête bruxel­loise à la ZAD d’ Arlon, en pas­sant par les Champs Ely­sée, il vous sera ici conté l’histoire d’une fic­tion, celle d’Anathème.
Com­ment il est né et com­ment il est mort. Ce qu’il a fait entre-temps.
Les sen­tiers qui le menèrent vers la conspiration.
Les conspi­ra­tions qui le menèrent à de nou­veaux sentiers.
Lec­tures de textes et impro­vi­sa­tion pour ce pre­mier acte qui démar­re­ra par l’ouverture de l’exposition pho­tos et se ter­mi­ne­ra en musique.

15 – 19 – Ouver­ture de l’exposition.
19 – 20 – Brève His­toire d’Anathème et du Par­ti des Oiseaux.
20 – 22 – Musique.
https://www.facebook.com/events/745424175987795/

ACTE II / / CONTRE LE SPECTACLE.

Mer­cre­di 11 mars. : Où il est dit pour­quoi les oiseaux imitent désor­mais les pies.

Ici les images suc­cèdent aux discussions.

Ici, on rend spec­ta­teur d’œuvres réa­li­sées contre le spec­tacle lui-même. Comme pour signi­fier qu’il est total.

Ici, quelques images bri­co­lées avec des bouts de réel tentent de s’épouser pour entrer en cohé­rence, pour don­ner à voir un peu d’une époque, la nôtre, empê­trée dans ses contradictions.

Ici, l’imaginaire se mêle au réel. Les court-métrages s’enchainent comme des flash-back.

Ici, le réel pro­longe l’imaginaire. Les dis­cus­sions reviennent comme reprend une narration.

Ici, on tente, de vous expli­quer, par une forme sub­jec­tive de l’essai his­to­rique, pour­quoi les oiseaux imitent désor­mais les pies.

Pour­quoi ils sont deve­nus méchants comme des pies.
C’est un roman poly­pho­nique aux mul­tiples plumes.

Un roman a plu­sieurs caméras.
Un roman où chaque voix est un chapitre.

***

15 – 18 : exposition

19 : Quelques images bri­co­lées avec des bouts de réel. Début du roman.

* Avec des gilets jaunes, Léo Fer­ré, un toxi­co­mane, deux trois émeutes, des cabanes, des gueules cas­sés, quelques gouttes de com­mu­nismes, des stress post trau­ma­tique et la fin des mau­vais jours.

21 : Ciné débat : Ani­ta par le Biais Vert.

* Court métrage de fic­tion réa­li­sé par l’équipe du Biais Vert dans le cou­rant des grèves mon­diales pour le cli­mat. On y suit la vie alié­nante et sinistre d’une cer­taine idole mon­diale de la cause climatique.

22 : Épi­logue du roman.

https://www.facebook.com/events/210948180287750/

ACTE III / / EN VRAI LA ZAD EST PARTOUT
Jeu­di 12 mars.
Où les oiseaux font territoire.

ACE IV / / DÉFENDRE LA SABLIÈRE
Ven­dre­di 13 mars.
Où les oiseaux viennent pour s’organiser

ACTE FINAL / / MARCHER SUR LA TÊTE DES ROIS.
Same­di 14 mars.
Ou il est dit com­ment les oiseaux s’en allèrent ren­ver­ser le tyran.