25 avril 2018

Boycott Service communautaire : mobilisons nous !

13h Cour Constitutionnelle. Place royale, Bruxelles

25 avril 2018

Belfius : Privatisation reportée, à nous de jouer !

14h Rogier Tower - 1210 Bruxelles

25 avril 2018

Annulé ! Conférence de Serge Halimi - Que peut la gauche au pouvoir ?

18h ULB, Campus du Solbosch, H.1309. Avenue Franklin Roosevelt 50 (...)

25 avril 2018

Une file devant le palais de justice

18h30 Place Poelaert, 1000 Bruxelles

25 avril 2018

Planter des Fleurs sur l’Autoroute

19h BRASS - Centre Culturel de Forest. Avenue Van Volxem 364, (...)

25 avril 2018

D’un Mai à l’autre. Réalité & récupération de Mai 68

19h local Sacco et Vanzetti, 54 chaussée de Forest - 1060 (...)

25 avril 2018

Mai 68 les leçons d’un mois de révolution pour aujourd’hui

19h 30 ULB auditoire H1301. Avenue Franklin Roosevelt 50, 1050 (...)

26 avril 2018

Expo-Photo : Vnous sommes là

Solstice Galerie. Rue de Rollebeek 44, 1000 Bruxelles

26 avril 2018

Marche étudiante pour le refinancement public et des études moins chères

Université libre de Bruxelles. Avenue Franklin Roosevelt, 1050 (...)

26 avril 2018

Anticléricalisme et anarchisme en Egypte avant 1914

18h Institut De Sociologie-Ulb. Avenue Jeanne 44, 1050 (...)


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Exploitation sur les chantiers publics

Exploitation sur les chantiers publics

Les travailleurs-ses sans papiers sont exploités par des employeurs sans scrupules pour faire pression à la baisse sur tous les salaires et les conditions de travail.
Sans Papiers

Rassemblement en soutien aux travailleurs et travailleuses sans papiers. Ils sont exploités par des employeurs sans scrupules pour faire pression à la baisse sur les salaires et les conditions de travail.

Mohamed a travaillé pour TUNA, sous-traitant de CFE, sous-traitant de la STIB via BELIRIS, en 2013. Il était payé en-dessous du salaire minimum et ne bénéficiait d’aucune protection au travail alors qu’il participait aux travaux facilitant l’accès aux 4 lignes dans
les tunnels. Le sous-traitant a profité des failles des procédures légales en matière d’occupation des étrangers pour l’exploiter.
Une exposition permanente dans la station Arts-Loi retrace, au travers de portraits le travail de ceux qui ont participé à cette rénovation, dont Mohamed !

Puisque la Région a permis qu’il soit exploité et mis en danger, elle doit maintenant le régulariser et faciliter l’accès à un permis de travail aux travailleur-se.s sans papiers.

Parce que les sans-papiers sont des travailleuses et travailleurs comme les autres et qu’ensemble, nous sommes plus forts pour défendre la justice sociale !


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP