Les sans-papiers veulent rencontrer la première ministre

19.02 2020 / 13h30
Métro Arts Loi - 1000 Bruxelles
Nous sommes celles et ceux qu’on refuse d’écouter, de voir, qu’on déshu­ma­nise, qu’on cri­mi­na­lise juste d’avoir osé un jour, ten­té de cher­cher un ave­nir meilleur pour nous, nos enfants et nos familles.

Nous sommes l’avant-garde des peuples oppri­més et voué à l’exil éter­nel.


La Bel­gique est deve­nue pour nous, un mûr contre lequel s’écrase nos rêves et nos espoirs, nous y vivons cachés dans des loge­ments insa­lubres ou dans la rue, exploi­tés par des patrons véreux ou des mar­chands de rêves.


Nous sommes des mil­liers de per­sonnes qui se retrouvent coin­cés entre un retour impos­sible, et un futur flou et noir­cis par la mon­té de l’intolérance et l’obscurantisme idéo­lo­gique.
Un poten­tiel réser­voir d’électeurs pour les uns, un épou­van­tail pour les autres, un poten­tiel éco­no­mique ou enva­his­seurs à éra­di­quer ?


Nous sommes réduits à des bras, une enti­té sur laquelle il faut se posi­tion­ner.


Nous vou­lons aujourd’hui et avec toute la digni­té et la force qui nous reste, dire :


• STOP à la cri­mi­na­li­sa­tion et l’exploitation des per­sonnes sans-papiers


• Nous exi­geons une solu­tion durable et juste pour toutes les per­sonnes dites sans-papiers. (Soit par le tra­vail dans les métiers en pénu­rie, ou la prise en consi­dé­ra­tion de l’ancrage durable)


• Nous exi­geons répa­ra­tion du grand échec qu’était la sois-disons régu­la­ri­sa­tion 2009

Col­lec­tif Vic­time Régu­la­ri­sa­tion 2009
Col­lec­tif des tra­vailleuses et tra­vailleurs sans papiers

Metro arts loi, 1000 Bruxelles
GSM : +32467670574
Mercredi 19 février 2020 à 13h30