19h30 Courts métrages documentaires

18.11 2016 /
19h30 au studio 5 de Flagey - Place Sainte Croix à 1050 Bruxelles.

Pour la séance d’au­tomne, pro­gram­mée le 18/11/2016, dans le cadre du « Week-end du doc », nous avons choi­si des courts métrages docu­men­taires.

Charles et Féli­cien de Claude Fran­çois, 1994, 15′.Charles Bau­de­laire, le plus grand poète de s ! on époque, et Féli­cien Rops, le plus grand gra­veur de son temps, se sont retrou­vés à plu­sieurs reprises dans l’é­glise St-Loup qu’ils admi­raient. Chef-d’oeuvre de l’art baroque, le lieu est émou­vant puisque Bau­de­laire s’y effondre le 15 mars 1866 ; pre­mier symp­tôme de la mala­die dont il mour­ra quelques mois plus tard. Le film sou­ligne ce qui rap­proche fra­ter­nel­le­ment les deux hommes, les deux œuvres : la femme, le sque­lette, l’é­ro­tisme, le sata­nisme, le dan­dysme.

Ville, mode d’emploi de Thier­ry Odeyn, CBA, 19′. Une fic­tion pré­sen­tée sous forme de docu­men­taire qui inter­roge la limite de la repré­sen­ta­tion du réel.

Les marches du palais de Samy Szlin­ger­baum, CBA, 24′, 1982. « Il faut ôter cette hideuse ver­rue à la face de Bruxelles, égout d“où s“échappe chaque matin et où revient crou­pir chaque soir ce ruis­seau de vices, de men­di­ci­té et de vaga­bon­dage ». C“est en ces termes que l’ on par­lait, à l’é­poque de Léo­pold II, de ce qui est aujourd’hui deve­nu le Mont des Arts. Avant même la construc­tion de la Jonc­tion Nord-Midi, ce dis­cours de la “détau­di­fi­ca­tion” a aus­si ser­vi à rayer le quar­tier dit des Bas-Fonds, “l’un des quar­tiers les plus mal­sains et les plus infects de Bruxelles”, pour y implan­ter la Cité admi­nis­tra­tive.

Les gestes du repas de Luc de Heusch, 23′, 1958. Ce film eth­no­gra­phique sati­rique nous ren­voie l’image de l’homme qui mange. Il consti­tue le pre­mier cha­pitre d’une enquête inter­na­tio­nale par le film, pro­po­sée par Hen­ri Storck et patron­née par le Comi­té Inter­na­tio­nal du Film Eth­no­gra­phique. Le thème géné­ral de l’enquête est la des­crip­tion des gestes du repas. Nous pas­sons un hui­tième de la jour­née à man­ger. Le rythme ali­men­taire quo­ti­dien à Bruxelles, un repas de noces, un repas d’enterrement.Un fes­tin à la cam­pagne, les fes­ti­vi­tés ali­men­taires de Noël et du Nou­vel-An. De l’aube d’un jour à la fin de l’anné ! e, la soli­tude et la com­mu­nion, la pau­vre­té et l’abondance. Ce film est, d’une cer­taine façon, un por­trait de la Bel­gique.

Les Quatre saisons de cinergie – Courts métrages documentaires – le 18/11/2016 à 19h30 au studio 5 de Flagey — Place Sainte Croix à 1050 Bruxelles.

Nous avons des invi­ta­tions pour les plus rapides : info@cinergie.be