Analyse d’HARLAN COUNTY de Barbara Koople

19.06 2014 /
19h30 UP - Rue de la Victoire 26 - 1060 Bruxelles

JEUDI 19 JUIN à 19h30

GUILLERMO KOZLOWSKI

pré­sen­te­ra et ana­ly­se­ra le film

“HARLAN COUNTY” de Bar­ba­ra Kooples

Synop­sis : En 1973, les mineurs de Brook­side, dans le com­té de Har­lan (Ken­tu­cky), adhèrent au syn­di­cat U.M.W.A.. Leurs patrons refusent de signer une conven­tion col­lec­tive. Débute alors une grève de treize mois, qui s’a­chève sur une vic­toire très fra­gile des ouvriers-mineurs. Pen­dant la durée du conflit, Bar­ba­ra Kopple a fil­mé les gré­vistes, l’en­trée des femmes dans la lutte, les vieux mineurs atteints de sili­cose. « Ce docu­men­taire excep­tion­nel donne une image de l’A­mé­rique fort dif­fé­rente de celle, média­ti­sée, mythi­fiée à laquelle nous sommes habi­tués. » Mais, on y découvre aus­si « une authen­tique culture popu­laire, dans ses chan­sons, sa mémoire col­lec­tive, son inven­tion de formes nou­velles du “vivre ensemble”. » (Wiki­pé­dia)

Note d’in­ten­tion de Guiller­mo KOZLOWSKI :

“Sou­vent les films enga­gés tentent de mon­trer ceux qui luttent de telle manière qu’ils puissent prou­ver que ceux-ci ont rai­son, qu’ils sont des vraies vic­times. Ils témoignent d’une injus­tice. Ici, il est ques­tion de quelque chose d’un peu dif­fé­rent. Il s’a­git de pen­ser avec le savoir des mineurs. Le lan­gage ciné­ma­to­gra­phique n’est plus alors une ques­tion tech­nique, ni l’oc­ca­sion d’es­thé­ti­ser les choses. Ces choix sont alors une manière d’ou­vrir des pos­sibles en termes d’ac­tion. Tout d’un coup, nous ne sommes plus les juges indi­gnés d’une oppres­sion. Mais nous pou­vons pen­ser, agir, lut­ter, aujourd’­hui, avec ces mineurs et ces cinéastes. Le 19 juin nous ten­te­rons à notre tour de pen­ser avec eux.”

Entrée libre !
Uni­ver­si­té Popu­laire : Rue de la Vic­toire 26 — 1060 Bruxelles

Leçons pré­cé­dentes :

Ron­nie Rami­rez
A pro­pos de ZIN TV

Stof­fel Debuy­sere
“ILLUMINATI” + “SICILIA!” de Danièlle Huillet et Jean-Marie Straub

Bru­no Tracq
“The Upri­sing” de Peter Snow­don

Sophie Bru­neau
“Ils ne mour­raient pas tous mais tous été frap­pés” de Sophie Bru­neau et Marc-Antoine Rou­dil

Yvan Flasse
“L’A­mour existe” de Mau­rice Pia­lat

Patrick Talier­cio
“OEDIPE ROI” de Pier Pao­lo PASOLINI

Thier­ry Odeyn
“L’HOMME A LA CAMERA” de Dzi­ga Ver­tov,