Atelier déconstruction du patriarcat sur deux jours

02.11 > 03.11 2019 / 10h00 - 18h00
Divercity, - 140, Avenue du Pont de Luttre - 1190 Forest

Si vous avez des ques­tions ou besoin de pré­ci­sions, ou que vous sou­hai­tez vous ins­crire, n’hé­si­tez pas à nous contac­ter à infos.lecargox@gmail.com

Vous avez envie de mettre votre pierre à l’é­di­fice dans la décons­truc­tion du patriar­cat ?

Le patriar­cat est « une forme d’or­ga­ni­sa­tion sociale et juri­dique fon­dée sur la déten­tion de l’au­to­ri­té par les hommes ». C’est une orga­ni­sa­tion sociale qui déter­mine qui a le pou­voir, l’ac­cès au savoir, et qui en est exclu ou tenu à dis­tance. L’au­to­ri­té déter­mi­née par ce sys­tème des hommes sur les femmes s’é­tend à la domi­na­tion qu’ont les hommes “blancs” et à toute forme d’op­pres­sion arbi­traire.

Afin d’a­na­ly­ser ce sys­tème, de le sai­sir, le cer­ner et le recon­naitre pour mieux le parer, la com­pa­gnie théâ­trale Ebu­li­tion et le Car­go X, asbl d’é­du­ca­tion per­ma­nente, vous pro­posent de suivre un ate­lier sur deux jour­nées, ins­pi­ré des méthodes du « théâtre de l’op­pri­mé », tech­nique de théâtre citoyen inven­tée par l’homme de théâtre Bré­si­lien Augus­to Boal.

Au tra­vers de jeux, de mises en scène et de scé­nettes ludiques inven­tées par les par­ti­ci­pants et les ani­ma­teurs, on vise­ra tous ensemble à la conscien­ti­sa­tion des situa­tions de pri­vi­lèges et d’op­pres­sion.

Le stage dure­ra deux jours et demi. il est entiè­re­ment gra­tuit.

Un groupe de par­ti­ci­pants hommes et un groupe de par­ti­ci­pantes femmes expé­ri­men­te­ront à tra­vers des jeux dans deux salles dis­tinctes, dans un pre­mier temps, et se ren­con­tre­ront pour par­ta­ger et confron­ter leurs trou­vailles dans un second temps.

L’a­ni­ma­teur pour le groupe des hommes s’ap­pelle Mou­nir Oth­man,

et l’a­ni­ma­trice pour le groupe de femmes Géral­dine Bogaert.

dates :

Le same­di 2 novembre, l’a­te­lier aura lieu de 10h à 18h.

Le dimanche 3 novembre, l’a­te­lier aura lieu de 9h30 à 16h.

Les adresses des salles défi­ni­tives vous seront com­mu­ni­quées mer­cre­di au plus tard. Elles se situent près du musée du Wiels, au bout de l’a­ve­nue Wie­le­mans Ceup­pens, sur la com­mune de Forest.

Le ven­dre­di 22 novembre les par­ti­ci­pants sont conviés tous et toutes ensemble, à une troi­sième ses­sion de tra­vail à la mai­son des cultures de saint-gilles, rue de Bel­grade, de 10h à 15h, afin de mettre en forme le ren­du public de l’a­te­lier qui sera pré­sen­té au public du fes­ti­val « Les trois jours du Non ! » à 20h30 (pré­sence sou­hai­tée une heure avant) Cette der­nière étape n’est pas une obli­ga­tion. Si des per­sonnes se sentent gênées à l’i­dée de mon­ter sur scène, elles peuvent res­ter dans le public.