Avant-première du film d’Avi Mograbi : “Dans un jardin je suis entré”.

17.09 2014 /
20h - Cinéma Nova: Rue d'Arenberg 3, 1000 Bruxelles

Avi Mogra­bi fait par­tie de cette mino­ri­té d’Israéliens ayant rom­pu avec l’idéologie sio­niste à cause de son carac­tère colo­nia­liste et de plus en plus reli­gieux, une mino­ri­té qui ne voit qu’une solu­tion pos­sible au conflit israé­lo-pales­ti­nien : l’abandon du carac­tère exclu­si­ve­ment juif de l’Etat d’Israël.

Porte-parole d’un groupe de sol­dats qui refu­sa l’incorporation pen­dant la pre­mière guerre menée contre le Liban, Mogra­bi a rejoint plus tard une orga­ni­sa­tion de parents de “refuz­niks” (jeunes appe­lés qui refusent de faire leur ser­vice mili­taire dans les ter­ri­toires occu­pés). Arri­vé au ciné­ma après des études d’art et de phi­lo­so­phie, il posa dès son pre­mier film les bases d’une œuvre forte, ico­no­claste et déran­geante, mar­quée par ses convic­tions et par la volon­té de créer débat, d’avoir un impact poli­tique. Une œuvre tour à tour rageuse, caus­tique, mélan­co­lique ou déses­pé­rée, mais tou­jours en rela­tion directe avec la socié­té israé­lienne, dont elle décons­truit les mythes, sonde les mal­en­ten­dus et les ambi­guï­tés, scrute l’âme et les choix poli­tiques.

Dans une totale indé­pen­dance d’esprit et de moyens, Mogra­bi invente des dis­po­si­tifs ciné­ma­to­gra­phiques lui per­met­tant d’interroger la construc­tion du men­songe et de la fic­tion. S’impliquant per­son­nel­le­ment dans la nar­ra­tion (ce qui lui vaut d’être sou­vent com­pa­ré à Nani Moret­ti) et aimant lais­ser son pro­pos ini­tial se faire empor­ter par un autre, ses films évo­luent aux limites entre jour­nal intime et chro­nique sociale, blagues juives et ciné­ma poli­tique, humour féroce et luci­di­té, fic­tion et réa­li­té,…

Avi Mogra­bi nous fait le grand plai­sir d’être par­mi nous pen­dant cinq jours, du 17 au 21 sep­tembre. A la fois pour nous pré­sen­ter “Dans un jar­din je suis entré”, son der­nier film que le Nova met à l’affiche pen­dant un mois. Mais aus­si pour dis­cu­ter avec le public et dif­fé­rents inter­ve­nants autour de ses pré­cé­dents films. Et encore pour une séance inédite en com­pa­gnie de son ami et col­lègue, le cinéaste anglais John Smith. Une rétros­pec­tive où, vous l’aurez com­pris, il sera autant ques­tion de ciné­ma comme art que comme moyen de chan­ger le monde.

Mer­cre­di 17 sep­tembre à 20h : avant-pre­mière de “Dans un jar­din je suis entré”.

Jeu­di 18, ven­dre­di 19 et dimanche 21 sep­tembre à 20h et 22h : rétros­pec­tive en pré­sence d’A­vi Mogra­bi.

Same­di 20 sep­tembre à 20h : séance croi­sée Avi Mograbi/John Smith.

Le pro­gramme com­plet est dis­po­nible sur le site du Nova :
http://www.nova-cinema.org/programme/2014/144/