Belfius : Privatisation reportée, à nous de jouer !

25.04 2018 /
14h Rogier Tower - 1210 Bruxelles

Pri­va­ti­sa­tion repor­tée, à nous de jouer !
Mer­cre­di 25 avril à 14:00 — 16:00
Rogier Tower
1210 Bruxelles

L’in­tro­duc­tion en bourse de Bel­fius a été repor­tée. Au sein du gou­ver­ne­ment, cer­taines per­sonnes s’ar­rachent les che­veux tant Bel­fius s’a­vère être un cas dif­fi­cile. Beau­coup d’in­ves­tis­seurs qui enten­daient déjà le tin­te­ment de la caisse enre­gis­treuse se demandent si ce beau mor­ceau ne va pas fina­le­ment leur échap­per. Mais de notre côté, aucune rai­son de pleu­rer, car nous n’a­vons rien per­du. Au contraire : nous avons gagné du temps.

Il est donc temps de recon­si­dé­rer sérieu­se­ment l’i­dée d’une pri­va­ti­sa­tion de la banque. Il est temps de répondre enfin à la résis­tance à ce pro­jet qui s’ex­prime dans de nom­breux endroits. Résis­tance d’habitant.e.s, d’u­sa­gers, d’or­ga­ni­sa­tions et de com­munes qui ne veulent pas aban­don­ner le contrôle sur l’une des plus grandes banques du pays à des inves­tis­seurs.

Le 25 avril se tien­dra l’As­sem­blée géné­rale de Bel­fius. Bien que la banque doive sa (sur)vie à l’argent public nous ne sommes pas invité.e.s à don­ner notre avis sur l’a­ve­nir de la banque et à en débattre. Pro­fi­tons donc de cette date pour relan­cer le débat et obte­nir un contrôle social effec­tif sur la banque. Parce que nous pou­vons gagner beau­coup plus que du temps.

La vente géné­re­rait quelques mil­liards d’eu­ros à court terme : les mon­tants sont impres­sion­nants, certes, mais ce sont des miettes com­pa­ré à l’im­pact posi­tif qu’une Bel­fius deve­nue véri­ta­ble­ment publique, avec une mis­sion d’in­té­rêt géné­ral et un contrôle démo­cra­tique, pour­rait avoir. L’a­jour­ne­ment de l’in­tro­duc­tion en bourse nous donne une nou­velle chance, en tant qu’­ha­bi­tantes et habi­tants de Bel­gique, de défi­nir une nou­velle mis­sion pour Bel­fius et de reprendre le contrôle sur les quelques 90 mil­liards d’eu­ros de prêts aux com­munes, aux ménages et aux entre­prises. Pour finan­cer les ser­vices publics locaux dont nous avons besoin, pour finan­cer la tran­si­tion cli­ma­tique et pour four­nir des ser­vices finan­ciers de base acces­sibles à toutes et tous.

Pro­gramme :
 — Ras­sem­ble­ment devant le siège de Bel­fius
 — Inter­ven­tions des membres de la pla­te­forme et des com­munes qui se sont oppo­sées à la pri­va­ti­sa­tion