Cabinet de curiosités économiques

13.02 2019 /
18h / Galerie de l'erg - rue du page, 87, 1050 Ixelles
50299108_2178281412193293_7219489224532164608_o.jpg

Orga­ni­sé par Unbe­witch Finance Lab / Désor­ce­ler la Finance
plus d’in­fo

50299108_2178281412193293_7219489224532164608_o.jpg

- Extrait — “Dans la gueule des loups”, Agnès DOPFF, revue mou­ve­ment

À l’occasion d’une ren­contre orga­ni­sée autour de la sor­tie de son der­nier ouvrage, La Socié­té ingou­ver­nable, le phi­lo­sophe Gré­goire Cha­mayou sou­li­gnait l’urgence de construire des ima­gi­naires post-capi­ta­listes, des au-delà du monstre à abattre. Avec l’étonnant Cabi­net de Curio­si­té Éco­no­miques, le NEXT fes­ti­val pour­suit le sans-faute. Nichée dans la Rotonde du BUDA, l’exposition, forme figée d’un tra­vail en muta­tion per­ma­nente mené par le Labo­ra­toire sau­vage ‑col­lec­tif bruxellois‑, offrait l’occasion d’une ini­tia­tion au rituel de désen­voû­te­ment de la grande finance. À grand ren­fort de gri­gris grif­fés Gold­man Sachs, totems cra­vates et cap­ta­tions audio­vi­suelles des rituels tra­di­tion­nels au CAC40, l’exposition invite à entrer dans la ronde, ali­men­ter de son porte-mon­naie le grand feu de joie, et reprendre les rênes de l’économie.

Mys­ti­fiés à l’extrême, le cours de la bourse, les pan­neaux d’affichage et les cols blancs fré­né­tiques perdent de leur aura et de leur abs­trac­tion, et prêtent à sou­rire plu­tôt qu’à trem­bler. Par la malice d’un mon­tage, l’indécence de la sau­te­rie tenue à Londres en 2018 en hom­mage à la crise finan­cière sur­ve­nue dix ans plus tôt, arrache un rire mor­dant, une sale envie d’en découdre avec ce petit monde là. Chro­nique d’une ex-ban­quière, confé­rence ges­ti­cu­lée et pure bio­gra­phie d’Aline Farès, éga­le­ment membre du col­lec­tif bruxel­lois, apporte encore quelques armes d’auto-défense citoyennes sup­plé­men­taires et achève d’attiser le feu d’une colère conta­gieuse.”