Conférence de Nacira Guénif-Souilamas : Instrumentalisation du féminisme et racialisation du politique

12.05 2014 /
18h Amazone, Rue Du Méridien 10-14, 1210 Bxl

Sémi­naire de Tayush

avec Naci­ra Gué­nif-Soui­la­mas, socio­logue et anthro­po­logue, ensei­gnante à l’U­ni­ver­si­té de Paris VIII

INSCRIPTIONS PAR MAIL : groupe.tayush@gmail.com

PAF : 2€

Entrée libre pour les membres de Tayush.

Pro­gramme com­plet du sémi­naire sur le site de Tayush : www.tayush.com


Depuis quelques années, un cer­tain dis­cours sur la laï­ci­té a pour unique fonc­tion de déni­grer une popu­la­tion bien pré­cise : les musul­mans. Le même phé­no­mène se repro­duit à pro­pos du fémi­nisme dont une ver­sion est en passe de deve­nir une méta­phore du racisme. Com­ment le dis­cours de l’é­ga­li­té hommes-femmes, consi­dé­ré pen­dant long­temps comme sub­ver­sif, a pu ain­si être appro­prié et uti­li­sé pour jus­ti­fier des dis­cri­mi­na­tions mas­sives ? A quoi sert cette appro­pria­tion ? Quelles en sont les consé­quences pour le pro­jet fémi­niste ?

Naci­ra Gué­nif-Soui­la­mas n’a ces­sé de consa­crer son tra­vail de recherche aux ques­tions croi­sées de genre et d’eth­ni­ci­té, de dis­cri­mi­na­tions et de racisme. Son ouvrage « Les fémi­nistes et le gar­çon arabe » (2004) met­tait le doigt sur la stig­ma­ti­sa­tion, par un cer­tain fémi­nisme, des hommes d’o­ri­gine arabe.