Conférence : La réduction collective du temps de travail

12.11 2013 /
19h Garcia Lorca, rue des Foulons, 47 - 1000 Bruxelles

Confé­rence : La réduc­tion col­lec­tive du temps de tra­vail

le 12 novembre 2013 à 19h00

Gar­cia Lor­ca, rue des Fou­lons, 47 — 1000 Bruxelles

Nous sommes aujourd’hui confron­tés à un monde du tra­vail sous pres­sion, stres­sé, esclave des impé­ra­tifs de per­for­mance propres à la socié­té pro­duc­ti­viste néo­li­bé­rale et per­dant tou­jours plus les pro­tec­tions qu’offre la sécu­ri­té sociale dure­ment construite depuis des décen­nies. Dans ce monde du tra­vail, il y a les chan­ceux, ceux qui tra­vaillent et les autres, les exclus, les chô­meurs, dont le nombre croît sans cesse, entraî­nant une com­pé­ti­tion incons­ciente et per­ma­nente entre ces deux groupes, ce qui auto­rise une pres­sion impor­tante sur les salaires et une dimi­nu­tion iné­luc­table de ceux-ci. Tout cela pour répondre aux impé­ra­tifs éco­no­miques de main­tien de la crois­sance, moteur de la mise en concur­rence des per­sonnes et des peuples, menant à la sur­pro­duc­tion et à la sur­con­som­ma­tion, aggra­vant tou­jours davan­tage les dégâts à la pla­nète. Face à ces non-sens, le ras­sem­ble­ment R consi­dère que la réduc­tion col­lec­tive du temps de tra­vail est une reven­di­ca­tion majeure et doit être repla­cée au coeur de l’action poli­tique.
Pour nous en convaincre, le ras­sem­ble­ment R orga­nise une confé­rence sur cet enjeu fon­da­men­tal avec :

Luca Cic­cia (membre du Col­lec­tif Soli­da­ri­té Contre l’Exclusion, le CSCE), auteur de l’étude “Réduire col­lec­ti­ve­ment le temps de tra­vail : pour une plus juste dis­tri­bu­tion des richesses, pour tra­vailler tous et pour vivre mieux !” (CSCE, 2011)

Ber­nard Conter (char­gé de recherche à l’’Institut Wal­lon de l’‘Evaluation, de la Pros­pec­tive et de la Sta­tis­tique, l’‘IWEPS), auteur de “La stra­té­gie euro­péenne pour l’’emploi : de l’‘enthousiasme à l’’effacement” (CRISP, 2012)
Ils nous per­met­tront de cer­ner les objec­tifs de la réduc­tion col­lec­tive du temps de tra­vail, les rai­sons poli­tiques pour les­quelles elle est sou­vent relé­guée aux oubliettes, com­ment dépas­ser les obs­tacles à sa mise en place tant au niveau belge qu’’européen, quelles en sont les moda­li­tés d’’application concrète.