Débat : Dette au Sud, dette au Nord

21.06 2011 /
20h L’Horloge du Sud : 141, rue du Trône • 1050 Bxl

Mardi 21 juin 2011

à L’Horloge du Sud

141, rue du Trône • 1050 Bruxelles

au croi­se­ment de la chaus­sée de Wavre, à proxi­mi­té de la sta­tion de métro Trône

de 20 à 22 heures

Ren­contre — Débat avec Vir­gi­nie de Roma­net Comi­té pour l’Annulation de la dette du Tiers Monde (CADTM)

Dette au Sud, dette au Nord, ce sont les mêmes qui pro­fitent ! Alors que les peuples des pays en déve­lop­pe­ment conti­nuent à subir les consé­quences dra­ma­tiques des plans d’ajustement struc­tu­rel impo­sés par le FMI et la Banque mon­diale depuis près de trois décen­nies, la dette est deve­nue depuis la crise éco­no­mique de 2008, une ques­tion de pre­mier plan en Europe. Plu­sieurs pays euro­péens sont aujourd’hui confron­tés au FMI qui, avec la Com­mis­sion Euro­péenne et la Banque Cen­trale Euro­péenne impose des plans d’austérité dras­tiques. Comme dans les pays du Sud la dette repré­sente un ins­tru­ment de trans­fert de la richesse de ceux qui la pro­duisent vers les déten­teurs de capi­taux. Si la crise de 2008 a repré­sen­té un tour­nant, la dette avait com­men­cé à se creu­ser bien avant comme résul­tat de poli­tiques fis­cales injustes mises en place depuis le début de la contre-révo­lu­tion néo­li­bé­rale des années 1980. Cette dette est donc en grande par­tie illé­gi­time puisqu’elle n’a pas eu pour contre­par­tie des inves­tis­se­ments publics utiles à la majo­ri­té mais qu’elle sert à l’enrichissement des plus riches. Au cours de la soi­rée, nous ver­rons l’évolution de cette dette et que faire pour s’y oppo­ser.

Entrée libre