Dominique Vidal : « Antisionisme = Antisémitisme ? »

29.03 2019 /
20h15 Union des Progressistes Juifs de Belgique Rue de la Victoire, 61, 1060 Brussels, Belgium
vidal.jpg

vidal.jpg

Confé­rence-débat avec Domi­nique VIDAL autour de son livre « Anti­sio­nisme = Anti­sé­mi­tisme ? Réponse à Emma­nuel Macron »

Modé­ra­teur : Hen­ri WAJNBLUM

16 juillet 2017, Emma­nuel Macron s’ap­prête à ter­mi­ner son dis­cours lors de la com­mé­mo­ra­tion du 75e anni­ver­saire de la rafle du Vél’ d’hiv’. Et sou­dain, se tour­nant vers Benya­min Neta­nya­hou, qu’il a appe­lé “Cher Bibi”, il lance : “Nous ne céde­rons rien à l’an­ti­sio­nisme, car il est la forme réin­ven­tée de l’an­ti­sé­mi­tisme”. Jamais un chef de l’E­tat n’a­vait com­mis une telle erreur his­to­rique dou­blée d’une telle faute poli­tique. Une erreur his­to­rique, car la majo­ri­té des Juifs, aujourd’­hui comme hier, ne sont pas sio­nistes. Une faute poli­tique, car l’in­ter­dic­tion de l’an­ti­sio­nisme crée­rait , en France, un délit d’o­pi­nion que, par prin­cipe, la Répu­blique refuse. La manœuvre est cou­sue de fil blanc : cer­tains veulent empê­cher toute cri­tique de la poli­tique israé­lienne

Voi­là ce que ce livre entend démon­trer, sur un mode non polé­mique et péda­go­gique, en trai­tant suc­ces­si­ve­ment de l’his­toire du sio­nisme, de la diver­si­té de l’an­ti­sio­nisme, de l’an­ti­sé­mi­tisme, enfin de la poli­tique proche-orien­tale de la France.

Ce qui vaut pour la France, vaut aus­si ailleurs : par­tout l’a­mal­game récur­rent entre anti­sio­nisme et anti­sé­mi­tisme est des­ti­né à désa­mor­cer toute expres­sion cri­tique contre la poli­tique israé­lienne.

source : face­book