États Généraux du Syndicalisme Étudiant en Belgique francophone

01.03 2020 / 9h30 - 17h
Le DK - 70 rue du Danemark - 1060 Bruxelles
Suite à notre appel à l’or­ga­ni­sa­tion des États Géné­raux du Syn­di­ca­lisme Étu­diant en Bel­gique fran­co­phone (https://use.be/appel-etats-generaux-syndicalisme-etudiant/), l’é­vé­ne­ment prend forme !

Nous vous invi­tons à nous rejoindre le dimanche 1er mars, à Bruxelles pour une jour­née de débats et de réflexions sur l’or­ga­ni­sa­tion du mou­ve­ment étu­diant. Cela aura lieu au DK, 70 rue du Dane­mark à Saint-Gilles, de 9h30 à 17h.

Nous pro­po­sons d’or­ga­ni­ser cette jour­née en deux temps : nous dis­cu­te­rons d’a­bord, dans plu­sieurs ate­liers, de l’actualité des pro­blèmes dans l’enseignement supé­rieur : stages, pro­grammes d’étude, exa­mens, règle­ments des écoles, finan­ça­bi­li­té, etc. Les États Géné­raux veulent déga­ger un nou­vel hori­zon de luttes à venir ! Ensuite, nous pro­po­se­rons éga­le­ment une dis­cus­sion concer­nant la remise en ques­tion de la repré­sen­ta­tion étu­diante telle qu’elle fonc­tionne aujourd’hui, à tra­vers la modi­fi­ca­tion néces­saire du décret « Par­ti­ci­pa­tion » qui n’a fait qu’instituer la repré­sen­ta­tion étu­diante sous le mono­pole des orga­ni­sa­tions repré­sen­ta­tives com­mu­nau­taires (ORC). Vous trou­ve­rez une pro­po­si­tion d’ordre du jour pro­vi­soire en pièce jointe.

Nous vous invi­tons éga­le­ment à vous joindre à nous, la veille, le same­di 29 février, à Liège, pour une assem­blée géné­rale sur la pré­ca­ri­té étu­diante, orga­ni­sée par des étudiant.e.s soli­daires, dont le but est d’i­ni­tier un mou­ve­ment contre la pré­ca­ri­té étu­diante, et de dis­cu­ter de ses objec­tifs et de ses actions futures. L’é­vé­ne­ment se tien­dra de 9h à 16h, à la FGTB-Liège (Place Saint-Paul 11, 4000 Liège) — toutes les infor­ma­tions ici : https://www.facebook.com/events/237325617283061/.

Les États Géné­raux du Syn­di­ca­lisme Etu­diant s’adressent à toute orga­ni­sa­tion étu­diante ou tout·e étudiant·e qui ne se pré­tend pas « apo­li­tique », et qui peut se recon­naître dans les bases du syn­di­ca­lisme étu­diant : défendre et repré­sen­ter les étudiant·e·s, orga­ni­ser une entraide sociale pour sou­te­nir les étudiant·e·s qui demandent de l’aide pour com­battre les injus­tices aux­quelles iels font face dans leur éta­blis­se­ment et s’investir dans les luttes qui ont lieu sur les cam­pus et en dehors. Chaque orga­ni­sa­tion est invi­tée à mettre de côté ses dif­fé­rences, afin de pou­voir ten­ter d’unir un mou­ve­ment étu­diant fort, ren­for­cé, et plus com­ba­tif dans ses reven­di­ca­tions et objec­tifs.
Tout sera orga­ni­sé de manière démo­cra­tique, à l’image de l’enseignement que l’on sou­hai­te­rait voir être mis en place. Que l’on soit délégué·e étudiant·e ou syn­di­ca­liste, ou militant·e d’une orga­ni­sa­tion qui veut ren­for­cer les luttes étu­diantes, cet enga­ge­ment s’intègre dans la culture du syn­di­ca­lisme étu­diant : asso­cier des étudiant·e·s afin qu’iels puissent défendre ensemble leurs reven­di­ca­tions pour amé­lio­rer leurs condi­tions d’étude, sur base d’un ensei­gne­ment démo­cra­tique qui per­mette la réus­site et l’ap­pren­tis­sage de tou·te·s.

Nous espé­rons donc vous voir nom­breux-ses à ces deux dates ! Mer­ci de relayer cette invi­ta­tion à toute per­sonne qui pour­rait être inté­res­sée éga­le­ment. N’hé­si­tez pas à nous envoyer un mail pour confir­mer votre pré­sence ou si vous avez des ques­tions.

L’U­nion Syn­di­cale Etu­diante