Expo-Photo : Vnous sommes là

26.04 2018 /
Solstice Galerie. Rue de Rollebeek 44, 1000 Bruxelles

Vnous sommes là — expo­si­tion de pho­to­gra­phies
26 avril — 3 mai
Sol­stice Gale­rie
Rue de Rol­le­beek 44, 1000 Bruxelles

En col­la­bo­ra­tion avec la Pla­te­forme citoyenne de sou­tien aux réfu­giés Bruxelles, Sol­stices Art Gale­rie vous pro­pose une expo­si­tion pho­to­gra­phique de qua­li­té dont les béné­fices seront alloués à la Pla­te­forme qui ras­semble aujourd’­hui plus de 45.000 citoyens en Bel­gique.

Plutôt que de longs dis­cours, nous pro­po­sons, à tra­vers cette expo­si­tion, un regard empreint d’humanisme sur les réfugiés et leur accueil par des citoyens ano­nymes. Ce sujet brûlant tra­verse l’ensemble de la société belge et y lais­se­ra une empreinte pro­fonde et durable.

Les deux séries pho­to­gra­phiques présentées par cha­cun des deux pho­to­graphes, abordent l’accueil des migrants par les bénévoles et les citoyens membres de la pla­te­forme citoyenne d’hébergement.

Ces deux regards se complètent tant sur le plan for­mel, que sur le fond. Nous sommes convain­cus que ces deux visions d’une même réalité per­met­tront aux visi­teurs de s’éloigner des idées préconcues. Avec cette expo­si­tion, nous vou­lons ame­ner nos conci­toyens à appréhender le phénomène des migra­tions d’une manière plus nuancée et habité d’un regard plus tendre.

Cette ini­tia­tive est non seule­ment une invi­ta­tion à découvrir ces réfugiés à la recherche d’un havre de paix mais aus­si une invi­ta­tion à ren­con­trer ces Belges qui depuis plu­sieurs mois leur ouvrent leur porte et l’intimité de leur foyer en toute sim­pli­cité pour répondre à ce qui depuis tou­jours a fait la fierté de l’humanité : l’accueil des voya­geurs d’où qu’ils viennent.

John Vink est né en Bel­gique en 1948. Il étudie la pho­to­gra­phie à La Cambre en 1968. Il rejoint l’agence VU en 1986 et est attri­bué la prix Eugene Smith pour son tra­vail ‘Eaux du Sahel’ la même année.

Entre ’87 et ’93 il réalise un tra­vail sur les réfugiés dans le monde ; le livre ‘Réfugiés’ sera publié en 1994.
John Vink devient membre de Mag­num Pho­tos en 1997.
En 1993, il démarre un pro­jet ‚’Les Peuples d’en Haut’ publié en 2004.

De 2000 à 2016 il est basé au Cam­bodge, un pays qu’il visite depuis 1989, y cou­vrant la situa­tion poli­tique et socio‑économique. Le livre ‘Avoir 20 Ans à Phnom Penh’ est publié en 2000, sui­vi de ‘Poids Mouche en 2006.

En 2013 il crée ‘4Rivers eBooks’ (http://www.4riversebooks.com/Mono/), dédié à la publi­ca­tion d’ebooks de son tra­vail, dont ‘Quest for Land’ une com­pi­la­tion de 11 an- nées de con its fon­ciers au Cam­bodge.

Il est à nou­veau basé en Bel­gique depuis août 2016, quitte Mag­num en juin 2017 et rejoint MAPS en sep­tembre la même année.’

Frédéric Moreau de Bel­laing est né en 1971 à Saint-Josse-Ten-Noode. Formé à l’INSAS au début des années 90, il a une longue expérience de l’audiovisuel. Gra­phiste, réalisateur, caméraman et mon­teur au cours des 20 dernières années, il se concentre aujourd’hui sur la pho­to­gra­phie.

C’est pour lui un moyen d’expression privilégié : la pho­to­gra­phie n’impose pas son rythme tem­po­rel au spec­ta­teur. Cette liberté per­met au pho­to­graphe de ques­tion­ner son public.

Son tra­vail récent s’inscrit dans cette vision du Monde. Le pho­to­graphe s’attache à bri­ser les clichés plutôt que de construire un dis­cours préformaté.

En 1995, il effec­tue un pre­mier tra­vail pho­to­gra­phique en Pales­tine (Cis­jor­da­nie). Il y retourne en 2015 et publie un pre­mier livre dans lequel il aborde le quo­ti­dien des Pales­ti­niens à 20 ans de dis­tance. Loin des clichés de vio­lences véhiculés dans les médias, il cherche à huma­ni­ser à tra­vers ses pho­tos, notre regard sur les vic­times d’un con it qu’ils vivent dans leur vie de tous les jours.

Aujourd’hui, il s’investit dans la pla­te­forme citoyenne en tant que pho­to­graphe. Son approche reste fidèle à ce regard humain qu’il pose main­te­nant sur ces grands voya­geurs malgré eux et ces citoyens Belges ano­nymes qui les accueillent chaque soir par simple sou­ci d’humanité.

My front page

sur fb