Film & débat : Cette immigration qui nous nourrit

15.10 2015 /
20h30 Cinéma Galeries. Galerie de la Reine 26, 1000 Bruxelles

Cette immi­gra­tion qui nous nour­rit.

Débat suite au film « Food Chains »

Ce n’est pas un secret : les poli­tiques libé­rales, les accords de libre échange, le déve­lop­pe­ment de l’agriculture indus­trielle ont des effets des­truc­teurs sur les éco­no­mies locales, en par­ti­cu­lier pay­sannes. C’est ain­si qu’au Mexique, au Séné­gal ou encore au Togo,… des pay­sans rui­nés par ces poli­tiques quittent leurs terres et leurs pays, obli­gés d’aller vendre leur force de tra­vail loin de chez eux. Iro­nie du sort, nom­breux sont ceux qui se retrouvent ouvriers dans des exploi­ta­tions agroin­dus­trielles, avec des condi­tions de tra­vail pré­caires et des salaires de misère. Entre les exploi­tants agri­coles, les grandes sur­faces et les consom­ma­teurs, qui pro­fite réel­le­ment de ce sys­tème per­vers gui­dé par la course aux bas prix ? Que faire pour y mettre un terme ?

Inter­ve­nants

Invi­tés : Colette Nap­ker­gou — Col­lège des Femmes Togo ; Jean-Michel Lafleur — Uni­ver­si­té de Liège

Bruxelles — Ciné­ma Gale­ries, le 15/10/2015 à 20h30

Gale­rie de la Reine 26, 1000 Bruxelles

Synop­sis du film

A l’heure où l’intérêt pour l’alimentation est plus que jamais pré­sent, FOOD CHAINS s’intéresse à la part du coût humain de notre assiette et ques­tionne la res­pon­sa­bi­li­té des hyper­mar­chés dans ce sys­tème. Le film nous plonge dans le com­bat mené en Flo­ride par un mou­ve­ment d’ouvriers agri­coles mexi­cains lut­tant pour obte­nir des condi­tions de tra­vail et un salaire décents. Il nous entraîne dans les dérives du sys­tème agroa­li­men­taire actuel dans un contexte mon­dia­li­sé, en éclai­rant sur la situa­tion indigne des tra­vailleurs immi­grés, deve­nus les nou­veaux « esclaves » de la socié­té moderne. S’il se déroule aux Etats-Unis, FOOD CHAINS fait imman­qua­ble­ment écho à une réa­li­té que l’on retrouve bien plus proche de chez nous.
Le réa­li­sa­teur

San­ja a pas­sé plus d’une décen­nie à tra­vailler dans les sec­teurs asso­cia­tifs et gou­ver­ne­men­taux agri­coles, en même temps qu’il gérait une socié­té géné­tique avec son père, le Dr Kan­ti Rawal. Suite à sa col­la­bo­ra­tion avec Abby Dis­ney et Gini Reti­cker sur leur docu­men­taire « Pray the devil back to hell » (2008), le virus du docu­men­taire le gagne défi­ni­ti­ve­ment.
Son pre­mier court-métrage, « Ocean Monk » (2010), a rem­por­té le Best Short Doc Prize au Fes­ti­val du Film de St Louis en 2010. Son deuxième film, « Chal­len­ging Impos­si­bi­li­ty » (2011), pro­je­té en avant – pre­mière au Fes­ti­val du Film de Tri­be­ca, a a rem­por­té plu­sieurs récom­penses et a été sélec­tion­né plus de 75 fois.

Fiche tech­nique

Réa­li­sa­teur : San­jay Rawal

Année : 2014

Pays : Etats-Unis

Langue : Anglais

Type : Docu­men­taire

Durée : 82 minutes