Film-débat : Un homme est mort

05.10 2018 /
18h Le Cercle des Voyageurs. Rue des Grands Carmes 18, 1000 Bruxelles

Un homme est mort + Intro­duc­tion
Ven­dre­di 5 octobre 2018 à 18h
Ciné­ma Aven­ture
Gale­rie du Centre 57 (rue des Fri­piers), 1000 Bruxelles

UN HOMME EST MORT, de Oli­vier Cos­su (2018, FR, 66′). Adap­té de la BD épo­nyme de Kris et Etienne Davo­deau.

Intro­duc­tion par Tan­gui Per­ron, his­to­rien, auteur de “L’é­cran rouge, syn­di­ca­lisme et ciné­ma” (Ed. de l’A­te­lier, 2017)

En 1950, Brest, ville bom­bar­dée pen­dant la Seconde Guerre mon­diale, est un immense chan­tier. Au prin­temps, les reven­di­ca­tions sala­riales des ouvriers tra­vaillant à la recons­truc­tion ren­contrent la déter­mi­na­tion des patrons à ne pas céder. Une grève géné­rale est décla­rée. Le 17 avril, la police tire sur la foule, blesse plus de vingt per­sonnes et tue un homme : Edouard Mazé.

Dès le len­de­main, à l’invitation de la CGT, le cinéaste René Vau­tier débarque à Brest. Il débute le tour­nage de Un homme est mort, du ciné­ma d’intervention sociale.

La bande des­si­née d’Etienne Davo­deau et Kris au titre épo­nyme raconte l’histoire de ce film, dont il ne reste pas de copie. Et le des­sin ani­mé réa­li­sé par Oli­vier Cos­su pour­suit le tra­vail de mémoire.

Dans le cadre du Fes­ti­val Regards sur le Tra­vail 2018. Pro­jec­tion pré­cé­dée d’une après midi consa­crée aux luttes sociales et au tra­vail de mémoire (13h30, pro­jec­tion de Rien ne nous est don­né, de Ben­ja­min Durand, et 15h30, table ronde orga­ni­sée par Eco­no­sphères sur le sujet).

Toute l’in­for­ma­tion sur www.regardssurletravail.be

sur fb