Filmer la police est un droit ! suite du procès ZIN TV et ATTAC

25.01 2019 /
8h - Palais de justice / Place Poelaert 1, 1000 Bruxelles
jpeg-banner-site-proces-dontshoot-final.jpg

jpeg-banner-site-proces-dontshoot-final.jpg

Ras­sem­ble­ment ce 25 jan­vier 2019 à 8h contre la répres­sion de la liber­té d’ex­pres­sion et pour rap­pe­ler que FILMER LA POLICE EST UN DROIT ! Ce ras­sem­ble­ment a lieu en marge du pro­cès à huis-clos de ZIN TV et ATTAC contre des poli­ciers ayant sai­si la camé­ra d’une équipe de tour­nage et effa­cé des don­nées vidéos des cartes mémoires. L’au­dience aura lieu à 9h. Les incul­pés étant néer­lan­do­phones, le par­quet a deman­dé que l’affaire soit jugée par la chambre du conseil néer­lan­do­phone. A ce stade, la séance a lieu à huis clos.

Les faits datent d’oc­tobre 2015, lors d’une mani­fes­ta­tion à Bruxelles contre le TTIP (Trai­té trans­at­lan­tique de libre-com­merce) durant laquelle les forces de l’ordre ont por­té atteinte à la liber­té de presse et à la liber­té d’ex­pres­sion de deux repor­ters de ZIN TV en pro­cé­dant à leur arres­ta­tion, en confis­quant leur maté­riel et en détrui­sant les images récol­tées. En décembre 2015, ZIN TV et ATTAC Bruxelles se sont joints pour por­ter plainte contre les poli­ciers et se consti­tuer par­tie civile devant un juge d’ins­truc­tion.

proceszintvpolicier.jpg

Dans cette affaire, le comi­té P a confir­mé qu’un poli­cier ne peut pas sup­pri­mer lui-même ou impo­ser la sup­pres­sion des images à la per­sonne les ayant réa­li­sées. Un rap­pel à la norme a eu lieu par ailleurs pour l’en­semble du per­son­nel de la zone de police Bruxelles Capitale/ Ixelles.

Dans un contexte où la vio­lence poli­cière est deve­nue quo­ti­dienne et sys­té­ma­tique vis-à-vis de per­sonnes fra­gi­li­sées, sans papiers, de celles et ceux qui hébergent soli­dai­re­ment ou qui filment pour témoi­gner et plus glo­ba­le­ment de tous ceux qui sont actifs au sein des mou­ve­ments sociaux, il est plus que néces­saire de rap­pe­ler que fil­mer l’ac­tion poli­cière est un droit, que l’on soit cinéaste, pho­to­graphe, jour­na­liste ou tout sim­ple­ment citoyen.

C’est pour rap­pe­ler ce droit qu’une ver­sion allé­gée de l’ex­po­si­tion col­lec­tive “DON’T SHOOT” (qui s’est tenue en novembre der­nier au Pia­no­fa­briek) sera pré­sen­tée en plein air (en par­te­na­riat avec ZIN TV, le col­lec­tif Kras­nyi, le pho­to­graphe Fré­dé­ric Moreau de Bel­laing et la Ligue des Droits humains). Sur base de quelques pho­to­gra­phies et de textes choi­sis, nous met­trons en lumière la répres­sion gran­dis­sante de la liber­té d’ex­pres­sion et du droit de contes­ta­tion.

Dans le contexte du pro­cès média­tique et ultra sécu­ri­sé de Meh­di Nem­mouche le ras­sem­ble­ment devra avoir lieu au coin du bou­le­vard de la Régence et la N24 (sor­tie du tun­nel) devant le cercle de Lor­raine.

Cet appel est sou­te­nu par ZIN TV, ATTAC Bruxelles, la Ligue des Droits humains, Kras­nyi, Fré­dé­ric Moreau de Bel­laing, le CADTM, Sans Papiers TV, D19-20, Agir pour la Paix, Pour.

évé­ne­ment face­book