Formation — les journées de l’antiracisme

22.05 2019 /
09h00-16h00 IHECS, rue de l'étuve, 58 à 1000 Bruxelles

BePax orga­nise “Les Jour­nées de l’Antiracisme” en col­la­bo­ra­tion avec d’autres orga­ni­sa­tions du sec­teur anti­ra­ciste (CERAIC, CIRE, MRAX, CBAI, Media Ani­ma­tion, CRVI, CAI Namur, Unia, Bam­ko, CEJI, CEPAG, FGTB Bruxelles, CSC, CCIB).

Les jour­nées de l’antiracisme s’adressent aux pro­fes­sion­nels de l’enseignement, de l’éducation per­ma­nente et du tis­su asso­cia­tif qui sou­haitent s’outiller pour répondre aux com­por­te­ments et dis­cours dis­cri­mi­nants. Ces jour­nées de for­ma­tion avec des inter­ve­nants du sec­teur anti­ra­ciste visent à ren­for­cer les acteurs de ter­rain dans leur com­pré­hen­sion et leur pra­tique.

La pre­mière jour­née se pas­se­ra à Ver­viers. La seconde jour­née se dérou­le­ra le 22 mai 2019 à Bruxelles. Puis les deux autres jour­nées se dérou­le­ront le 11 octobre à Namur et enfin le 18 décembre à la Lou­vière.
Pro­gramme :

8h30 : Accueil
9h00 : Intro­duc­tion sur la thé­ma­tique
10h15 : 6 tables rondes thé­ma­tiques sur le for­mat « forum ouvert » : 4 x 30 min pour décou­vrir une thé­ma­tique (voir la liste ci-des­sous)
12h30 : Repas déam­bu­la­toire et stand “outils péda­go­giques & ouvrages”
14h00 : 6 ate­liers dif­fé­rents sont pro­po­sés (voir liste ci-des­sous) afin de décou­vrir des outils pro­po­sés par des asso­cia­tions
16h00 : Conclu­sions et recom­man­da­tions

Tables rondes du matin :

Migrants : Légis­la­tion de ségré­ga­tion (CIRÉ-asbl)

Le trai­te­ment dif­fé­ren­cié de la migra­tion, par des légis­la­tions et des dis­po­si­tifs spé­ci­fiques, est fac­teur de racisme. Quelles logiques dis­cri­mi­nantes sont-elles à l’œuvre en matière de migra­tion ? En quoi le droit et les poli­tiques migra­toires tendent-ils à stig­ma­ti­ser l’étranger ?

L’antiracisme, une lutte à mener par les vic­times ou par l’ensemble de la socié­té ? (Bam­ko)

La lutte anti­ra­ciste ne peut se conten­ter d’être un ensemble de com­bats des groupes dis­cri­mi­nés, iso­lés les uns des autres, mais ne peut pas se per­mettre non plus de repro­duire les sché­mas de domi­na­tions qu’elle est cen­sée com­battre. Com­ment les per­sonnes non-vic­times de dis­cri­mi­na­tions peuvent jouer un rôle posi­tif dans cette lutte sans repro­duire les méca­nismes de domi­na­tions ? Com­ment en tant que mili­tant anti­ra­ciste peut-on recon­naître la diver­si­té des oppres­sions tout en favo­ri­sant la conver­gence des luttes ?

« Racisme anti-blanc » (BePax)

Cer­tains groupes agitent par­fois la peur du « racisme anti-blanc ». Qu’en est-il ? En quoi ce concept est-il pro­blé­ma­tique ? Ce concept, uti­li­sé pour la 1er fois par Jean-Marie Le Pen dans les années 80 vise à vider de son sens la lutte anti­ra­ciste. Com­ment décons­truire sans nier pour autant les vécus dif­fi­ciles de cer­taines per­sonnes blanches.

Racisme struc­tu­rel (FGTB Bruxelles)

Le racisme, mora­le­ment et léga­le­ment condam­nable, se per­pé­tue, voire se déve­loppe.
Le racisme serait-il un phé­no­mène « natu­rel », qu’on serait, dès lors, obli­gés de tolé­rer à basse inten­si­té ? Ou le racisme aurait-il une his­toire et des fonc­tions, bien utiles aux domi­na­tions struc­tu­relles ?

Les dif­fé­rentes formes de racisme : Isla­mo­pho­bie, anti­sé­mi­tisme, racisme anti-Noirs, racisme anti-Roms, etc. (CBAI, CEJI et MRAX)

S’il existe des inva­riants dans le racisme, chaque type de racisme a aus­si ses spé­ci­fi­ci­tés. L’histoire, les sté­réo­types acco­lés et le type de dis­cri­mi­na­tions qui en découlent varient d’un type de racisme à l’autre. Cela a notam­ment pour consé­quence de néces­si­ter des réponses dif­fé­rentes dans la lutte contre cha­cun d’entre eux.

Fémi­nisme, LGBT et racisme (Rain­bow­House Brus­sels)

Sexisme, homo­pho­bie et racisme relèvent cha­cun de sché­mas de domi­na­tion simi­laire. Pour­tant, ces luttes ont trop sou­vent été per­çues comme sépa­rées, voire concur­rentes. Com­ment ras­sem­bler ces luttes mais éga­le­ment com­ment prendre en compte le cumul par une même per­sonne d’expériences de dis­cri­mi­na­tions sexiste, homo­phobe ou raciste.

Ate­liers de l’après-midi :

Migrants et pré­ju­gés (CSC)

L’argumentaire réa­li­sé par les Migrants CSC est un outil de sen­si­bi­li­sa­tion pour décons­truire les pré­ju­gés sur les réfu­giés, les migrants et les sans-papiers à des­ti­na­tion d’un public très large : délé­gués et mili­tants syn­di­caux, élèves ou appre­nants, per­sonnes en for­ma­tion ou stage pro­fes­sion­nel, deman­deurs d’emploi, publics des diverses asso­cia­tions, etc. Cet argu­men­taire met le focus sur le socio-éco­no­mique, le tra­vail, la sécu­ri­té sociale afin de sen­si­bi­li­ser le grand public. Il iden­ti­fie une série de pré­ju­gés qu’on entend le plus sou­vent et puis essaye de les décons­truire de manière simple et acces­sible en déve­lop­pant des argu­ments très variés, à com­men­cer par les droits fon­da­men­taux de l’être humain, les argu­ments démo­gra­phiques, les don­nées éco­no­miques, la richesse de l’interculturalité, etc.

Com­ment se faire entendre poli­ti­que­ment ? (ENAR)

L’European Net­work Against Racism a publié un manuel pro­po­sant une méthode pour déve­lop­per l’outil qu’est « le plai­doyer ». Ce der­nier vise à don­ner la parole à des per­sonnes qui ont « moins voix au cha­pitre » ; d’initier des chan­ge­ments posi­tifs en faveur de la jus­tice sociale sur base d’efforts conjoints de la part de dif­fé­rents acteurs de la socié­té civile, asso­cia­tive et ins­ti­tu­tion­nelle ; et de déve­lop­per des preuves sou­te­nant un dis­cours auprès de déci­deurs en capa­ci­té de mettre en œuvre ces chan­ge­ments.

Légis­la­tion sur les dis­cri­mi­na­tions : où et com­ment signa­ler une dis­cri­mi­na­tion ? (UNIA)

En Bel­gique des lois veillent à inter­dire les dis­cri­mi­na­tions. Pour­tant il n’est pas tou­jours simple de dis­tin­guer ce qui est de l’ordre de la dis­cri­mi­na­tion de ce qui n’en relève pas. Et une fois celles-ci iden­ti­fiées, que faire ? UNIA (ancien­ne­ment Centre pour l’égalité des chances), s’occupe de rece­voir ces plaintes et de conseiller les per­sonnes.

Nous, les Belges/Eux, les colo­ni­sés (ZinTV)

Sur base d’un outil péda­go­gique « la pro­pa­gande au ralen­ti », nous vous pro­po­sons une série de res­sources pour déconstruire la pro­pa­gande natio­nale et colo­niale et pour com­prendre les impacts que ces images ont sur notre manière de représenter et de considérer l’altérité. A tra­vers l’analyse des images de pro­pa­gande d’hier et d’aujourd’hui, cet outil offre des pistes pour déconstruire nos ima­gi­naires et remettre en ques­tion l’Histoire telle qu’elle nous est cou­ram­ment racontée.

Visite d’un quar­tier Bruxel­lois avec un « Zin­ne­guide »

Les « zin­ne­guides » ce sont des guides sélec­tion­nés et for­més pour faire visi­ter un quar­tier de Bruxelles alors qu’eux même sont ori­gi­naires d’un autre pays. Le but est de décons­truire les pré­ju­gés et sté­réo­types sur l’immigration et sur plu­sieurs quar­tiers bruxel­lois tout en pro­po­sant des visites inso­lites de ces der­niers aux Bruxel­lois (ou non), aux ensei­gnants et leurs élèves/étudiants mais aus­si aux expa­triés et aux sec­teurs asso­cia­tifs, poli­tiques ou tou­ris­tiques. C’est aus­si pro­po­ser une ren­contre entre des publics hété­ro­clites pour créer du lien social et inter­cul­tu­rel sans s’attarder uni­que­ment sur les his­toires des bâti­ments, des places, des sta­tues, etc.

Les iden­ti­tés : lien entre construc­tion iden­ti­taire et sté­réo­types (CBAI)

Nous avons tous de mul­tiples iden­ti­tés et cultures. Com­ment gérer cette diver­si­té en soi et avec les autres ? Hié­rar­chi­sons-nous tous de la même manière ? En quoi nos sté­réo­types et pré­ju­gés nous empêchent-ils d’aller à la ren­contre des autres (par­fois dif­fé­rents) et, si l’on n’en prend pas conscience, peuvent-ils abou­tir à des pra­tiques dis­cri­mi­na­toires, voire à du racisme ? Com­ment trans­for­mer ces iden­ti­tés jugées néga­tives en a affir­ma­tions posi­tives, sans nier, écra­ser, ridi­cu­li­ser, insul­ter l’autre ou construire un “nous” contre un “eux” ?

Ins­crip­tions & contact : https://antiracismedays.com/contact/