Gilets jaunes — Toute l’Europe à Bruxelles !

26.05 2019 /
13h - 20h Gare du Nord 1000 Bruxelles
giletsjaunes_europe.jpg

giletsjaunes_europe.jpg

APPEL DE L’ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES DE SAINT-NAZAIRE :
APPEL À L’ACTION ET À LA MOBILISATION
POUR LA PÉRIODE DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES
« Nous, Gilets jaunes réunis lors de l’As­sem­blée des Assem­blées de Saint-Nazaire, dénon­çons le carac­tère anti-démo­cra­tique et ultra-libé­ral des ins­ti­tu­tions euro­péennes. Le par­le­ment euro­péen que nous éli­sons n’a même pas le pou­voir de pro­po­ser une loi ! La Com­mis­sion euro­péenne décide de tout sans aucun contrôle démo­cra­tique. Les ins­ti­tu­tions euro­péennes sont sou­mises à la pres­sion de 25 000 lob­byistes pour la seule capi­tale euro­péenne !
A l’in­verse du modèle actuel, les Gilets jaunes portent un modèle De démo­cra­tie directe, dans lequel l’in­té­rêt géné­ral prime sur les inté­rêts par­ti­cu­liers. Un modèle démo­cra­tique où pri­me­ront en fin nos condi­tions de vie, de tra­vail, nos droits, la qua­li­té de nos ser­vices publics et de notre envi­ron­ne­ment.
Nous avons pour prin­cipe fon­da­teur l’au­to­no­mie des groupes de Gilets jaunes et des indi­vi­dus en géné­ral. C’est pour­quoi nous fai­sons le choix de ne don­ner aucune consigne de vote ou même de par­ti­ci­pa­tion à ces élec­tions. Nous condam­nons toutes les ten­ta­tives de consti­tu­tion de liste poli­tique au nom des Gilets jaunes !
Nous appe­lons les Gilets jaunes et les citoyens et citoyennes à faire de cette période élec­to­rale une grande période de mobi­li­sa­tion. Nous pro­po­sons :
 — D’organiser une cam­pagne d’in­for­ma­tion et de sen­si­bi­li­sa­tion contre les ins­ti­tu­tions euro­péennes et leur poli­tique libé­rale.
 — De tour­ner en déri­sion cette mas­ca­rade élec­to­rale. Nous nous en remet­tons pour cela à la créa­ti­vi­té des groupes locaux, par exemple : car­na­val, vote paral­lèle dans des cer­cueils jaunes, af fichage jaune, pré­sence jaune le jour du vote le 26 mai, etc.
Nous pro­po­sons aux Gilets jaunes de Bel­gique de co-orga­ni­ser une conver­gence de tous les peuples à Bruxelles. Car quel que soit le résul­tat du vote, il fau­dra comp­ter sur nous !
C’est dans la lutte que se construi­ra l’Eu­rope des peuples.
Nous pro­po­sons à tous les peuples d’Eu­rope de se sai­sir de cet appel, de le tra­duire dans leur propre langue, ou de s’en ins­pi­rer pour faire le leur. C’est en menant une lutte coor­don­née contre nos exploi­teurs com­muns que nous jet­te­rons les bases d’une entente fra­ter­nelle entre les peuples d’Eu­rope et d’ailleurs. »
Pour nous aider à orga­ni­ser la mon­tée à Bruxelles, à tra­duire et à relayer cet appel, contac­tez-nous à l’a­dresse :: tousabruxelles@riseup.net
(lien vers l’ap­pel : https://saint-nazaire.assembleesdesgiletsjaunes.fr/wp-content/uploads/sites/5/2019/04/AssDesAss-2-Appel-pour-les‑e%CC%81lections-europe%CC%81ennes.pdf)
Pour infor­ma­tion : pour ceux et celles qui sou­haitent voter il est pos­sible de le faire par pro­cu­ra­tion (la pro­cé­dure est aujourd’­hui sim­pli­fiée).

APPEL DES GILETS JAUNES DE BELGIQUE
Mes amis(es) il est temps de dire STOP à la dic­ta­ture Euro­péenne et à l’aus­té­ri­té.
Ce 26/05, nous vous appe­lons à une grande mani­fes­ta­tion paci­fique dans la capi­tale Euro­péenne pour leur faire com­prendre que si ils n’ap­pliquent pas ce qu’ils disent nous res­te­rons dans les rues en place.
La démo­cra­tie c’est le choix du peuple pour le peuple.
On ne change pas une dic­ta­ture par une démo­cra­tie en votant pour ces tor­tion­naires, mais via la colère et une déso­béis­sance civile.

“Si voter chan­geait quelque chose, il y a long­temps que ça serait inter­dit.”
COLUCHE

Mijn vrien­den het is tijd om STOP te zeg­gen aan de Euro­pese dic­ta­tuur en de stren­gheid. 26/05 roe­pen wij u aan om aan een grote vre­de­lie­vende beto­ging in de Euro­pese hoofd­stad mee te doen, om aan onze poli­tieke lei­ders te laten begri­j­pen dat wij hun niet meer zul­len ver­trou­wen met onze stem­men als ze niet doen wat ze belo­ven. De demo­cra­tie is de keuze van het volk voor het volk. Men veran­dert geen dic­ta­tuur in een demo­cra­tie dor te stem­men voor fol­te­raars, maar via de woede en de bur­ger­lijke onge­hoor­zaam­heid.

“Als stem­men iets zou veran­de­ren, zou het al lang ver­bo­den zijn geweest.”
COLUCHE

source : face­book