Grève nationale en front commun

13.01 2019 /
Partout !

Grève en Front Com­mun – Les tra­vailleurs méritent du res­pect !

Les employeurs ne nous laissent pas le choix ! Ils nous mettent dans l’impossibilité de pour­suivre les négo­cia­tions en vue d’un accord inter­pro­fes­sion­nel qui concerne l’augmentation de vos salaires et l’amélioration de vos condi­tions de tra­vail. Impos­sible d’obtenir un accord juste et équi­li­bré.
Outre une marge d’augmentation des salaires mini­mums, les employeurs sou­haitent accroitre la flexi­bi­li­té alors qu’ils ont déjà obte­nu une flexi­bi­li­té déme­su­rée au tra­vers de l’adoption de la loi sur le tra­vail fai­sable conclue
sous ce gou­ver­ne­ment. Ils refusent de dis­cu­ter des condi­tions des emplois fins de car­rières ou des pré­pen­sions.

L’augmentation des salaires mini­mums, « même pas en rêve ! ».
De son côté le Gou­ver­ne­ment Michel, nous enferme dans une dis­cus­sion tota­le­ment injuste. En effet, ce gou­ver­ne­ment a modi­fié la loi sur l’évolution des salaires. Résul­tat ? La marge dis­po­nible n’est pas de 1,8 mais de 0,8 !
Une marge pour l’évolution des salaires scan­da­leuse d’à peine 0,8% ?
A l’heure où nos fac­tures explosent et notre pou­voir d’achat ne cesse de dimi­nuer ?

En période de crois­sance éco­no­mique et de pro­fit plan­tu­reux pour les entre­prises, réa­li­sés grâce à vos efforts quo­ti­diens ! Alors que les coti­sa­tions patro­nales ont dimi­nué et que l’impôt des socié­tés a été réduit ?
INACCEPTABLE ! Vous méri­tez plus de res­pect !

La FGTB entre­ra en grève natio­nale avec les autres orga­ni­sa­tions syn­di­cales pour que vous obte­niez votre juste part du gâteau ! Le 13 février nous serons en grève :
Pour une aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive de nos salaires
Pour une réforme pro­fonde de la nou­velle loi sala­riale
Pour une aug­men­ta­tion du salaire mini­mum à 14€/heure ou 2.300€/mois
Pour un salaire des jeunes qui per­met de démar­rer dans la vie
Pour moins de pres­sion et un tra­vail fai­sable, plus de contrats à durée indé­ter­mi­née et un meilleur équi­libre entre vie pri­vée et vie pro­fes­sion­nelle

Pour une pen­sion décente :
Une pen­sion mini­mum de 1.500€ net
Une pen­sion cor­res­pon­dante à 75% du salaire moyen du tra­vailleur
Une fin de car­rière en dou­ceur via le main­tien des régimes de RCC(ex-prépension) et des emplois de fins de car­rières à par­tir de 55 ans
Pour le relè­ve­ment des allo­ca­tions de 10% au-des­sus du seuil de pau­vre­té
Pour l’égalité sala­riale « À tra­vail égal, salaire égal ! »
Ren­for­cer les ser­vices publics et amé­lio­rer les condi­tions de tra­vail pour les agents publics
Des fac­tures de biens et ser­vices essen­tiels (eaux, gaz, élec­tri­ci­té) rai­son­nables
Des ser­vices publics ren­for­cés et des fac­tures de biens et ser­vices essen­tiels (eaux, gaz, élec­tri­ci­té) rai­son­nables
Une plus grande jus­tice fis­cale. Via un social shift qui dépla­ce­ra la pres­sion fis­cale des épaules les plus faibles vers les plus for­tu­nés, le capi­tal et les grandes entre­prises
[
IRW CGSP->https://www.irwcgsp.be/13 – 02-2019-greve-en-front-com­mun-les-tra­vailleurs-meritent-du-res­pect/]