Projection : Hacking Justice

14.02 2020 / 19:30 - 22:00
Plug&Pop - Rue Blaes 132, 1000 Bruxelles

entrée libre ‑free entrance

Plus d’in­fo :

http://www.hungryforpressfreedom.wordpress.com/

Hacking Jus­tice” , a docu­men­ta­ry direc­ted by Cla­ra Lopez Rubio & Juan Pan­cor­bo

2017/ 90 min/VO st FR

ver­sion FR en-des­sous

This docu­men­ta­ry looks back on the mee­tings bet­ween Julian Assange and Bal­ta­sar Gar­zon- one of the most com­petent lawyers in his field-to help resolve this impor­tant, com­plex and inter­na­tio­nal case. With pri­vi­le­ged access over seve­ral years the film­ma­kers fol­lo­wed the defense team up close. The out­come of this case will undoub­ted­ly affect the free­dom of infor­ma­tion world­wide.

Since Julian Assange’s arrest on April 11th, 2019 he has been sen­ten­ced to 50 weeks in jail-by the Bri­tish jus­tice sys­tem-for skip­ping bail. Cur­rent­ly he is locked up in Bel­marsh high secu­ri­ty pri­son, just out­side Lon­don. His trial starts on Februa­ry 24, 2020, and will decide on his pos­sible extra­di­tion to the U.S.

Dans la guerre menée pour l’avenir d’internet, la pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles et la liber­té d’expression, deux hommes mènent une lutte achar­née : Julian Assange, fon­da­teur de Wiki­leaks mena­cé d’extradition vers les États-Unis et l’ancien juge espa­gnol Bal­ta­sar Gar­zon, célèbre pour avoir per­mis l’arrestation de Pino­chet.

En cas d’ex­tra­di­tion, Assange pour­rait être condam­né à une peine à per­pé­tui­té ou, pire encore, à la peine capi­tale. Avec un accès unique à l’am­bas­sade équa­to­rienne où Assange était réfu­gié depuis 2012, le film témoigne des années de tra­vail de ces hommes hors du com­mun et de leur com­bat pour la liber­té. À la tête d’une équipe juri­dique inter­na­tio­nale, Garzón dirige une affaire com­plexe, aux impli­ca­tions poli­tiques pro­fondes, dont l’is­sue aura une inci­dence sur la liber­té d’in­for­ma­tion dans le monde entier.

En pre­nant la défense du fon­da­teur de Wiki­Leaks, Gar­zon sou­haite empê­cher le monde occi­den­tal de s’é­loi­gner de ses valeurs fon­da­men­tales de liber­té d’ex­pres­sion et d’ac­cès à l’in­for­ma­tion car les révé­la­tions de Wiki­leaks montrent que nos gou­ver­ne­ments prennent de nom­breuses mesures pour contrô­ler les opi­nions de leurs citoyens.