Journée de réflexion Protéger ou sévir ?

08.12 2017 /
9h>16h15 Espace Repères. Rue Sylvain Denayer 53 - 1070 Bruxelles

La liber­té d’expression est une valeur car­di­nale de tout Etat démo­cra­tique, tout comme la liber­té de ras­sem­ble­ment. Pour­tant, en Bel­gique, on assiste régu­liè­re­ment à des fric­tions entre auto­ri­tés admi­nis­tra­tives et forces de l’ordre d’une part et personnes/mouvements qui font un usage de ces liber­tés d’autre part. Les inter­ac­tions entre auto­ri­tés publiques et mou­ve­ments sociaux et citoyens sont par­fois trou­blées.

En outre, si cer­tains moyens d’expression « clas­siques » sont abon­dam­ment uti­li­sés (mani­fes­ta­tions syn­di­cales, ras­sem­ble­ments expri­mant des posi­tions poli­tiques, etc.), d’autres formes d’expression/manifestation à carac­tère poli­tique ont aus­si droit de cité (déso­béis­sance civile, affichage/graffiti, blo­cage d’axes rou­tiers, pira­tage de pan­neaux publi­ci­taires, etc.).

Les auto­ri­tés publiques réagissent de diverses manières face à ces modes d’expression et d’action qui mettent en cause de manière plus ou moins fron­tale, plus ou moins radi­cale les ordres éta­blis.

Dans le cadre de son année thé­ma­tique rela­tive aux mobi­li­sa­tions citoyennes et sociales, la Ligue des droits de l’Homme sou­haite rap­pe­ler le cadre et l’état du droit exis­tant en la matière, inter­ro­ger la per­ti­nence de la réac­tion publique à ces diverses formes d’expression et mettre en débat les moyens d’expression et d’action légi­times ou non dans un Etat démo­cra­tique.

plus d’in­fo : La ligue des droits de l’homme