La Solidarité n’est pas un crime — Conférence débat

19.12 2018 /
19:00 à 22:00 - Mouvement Présence et Action Culturelles, Rue Lambert Crickx 5, 1070 Anderlecht

Dans le cadre de notre cam­pagne La Soli­da­ri­té n’est pas un crime, nous sommes heureux·ses de vous invi­ter à une ren­contre-débat avec Pierre Ver­bee­ren (Méde­cins Du Monde Bel­gique), avec qui nous dis­cu­te­rons de son der­nier ouvrage, au delà des fron­tières, pour une jus­tice migra­toire, co-écrit avec Fran­cois Gemenne (cher­cheur et ensei­gnant en sciences poli­tiques à l’U­ni­ver­si­té de Ver­sailles et à l’U­ni­ver­si­té de Liège). Nous accueille­rons éga­le­ment autour de la table Jean-Claud Garot, rédac­teur en chef du jour­nal POUR, qui nous pré­sen­te­ra la der­nière édi­tion de son jour­nal, consa­crée à la migra­tion aini­si que Joseph Bur­notte, ani­ma­teur du Groupe de réflexion sur les flux migra­toires du CEPAG et ani­ma­teur de la Com­mis­sion des tra­vailleurs immi­grés de la FGTB wal­lonne.

— 

📗 Au-delà des fron­tières (Pierre Ver­bee­ren — Fran­cois Gemenne)
Les poli­tiques d’asile et d’immigration cris­tal­lisent toutes les ten­sions et outrances. Et les migrants sont sys­té­ma­ti­que­ment uti­li­sés comme un argu­ment élec­to­ral, ajou­tant ain­si une vio­lence sym­bo­lique aux vio­lences phy­siques et psy­cho­lo­giques sou­vent subies au cours de leur par­cours migra­toire.

Au-delà des fron­tières est issu de la ren­contre entre un cher­cheur qui tra­vaille sur les flux migra­toires et le direc­teur d’une orga­ni­sa­tion huma­ni­taire qui assiste et soigne au jour le jour migrants et deman­deurs d’asile. Ensemble, ils avancent dix pro­po­si­tions : autant de balises pour pen­ser enfin une poli­tique d’asile et d’immigration qui ne soit pas dic­tée par la crise.

Pen­sé au départ pour la Bel­gique, cet ouvrage ambi­tionne de lan­cer des pistes pour une véri­table poli­tique euro­péenne. Avec, en fili­grane, une ques­tion : quelle alter­na­tive pro­po­ser aux poli­tiques menées actuel­le­ment ?

📰 Jour­nal POUR
Pour est un jour­nal d’in­ter­ven­tion de masse. Lan­cé en 1973, il se défi­nit à l’é­poque comme journal/acteur de la nou­velle gauche por­teuse des valeurs de Mai 68. Il enquête sur des affaires qui feront alors grand bruit : il dénonce les agis­se­ments de l’extrême droite belge, il mène l’en­quête sur les tue­ries du Bra­bant et rap­porte, le fichage des syn­di­ca­listes par des micro-fiches, uti­li­sées par la gen­dar­me­rie. En 1981, les locaux du jour­nal sont incen­diés. Il ne renaî­tra véri­ta­ble­ment de ses cendres qu’en 2015, à la suite de l’an­nonce d’un pos­sible trai­té trans­at­lan­tique entre les États-Unis et l’U­nion euro­péenne.

— -
✅ Entrée gra­tuite
☎ Infos : 02/545.79.11 — info@pac‑g.be