L’ALENA et les accords commerciaux de seconde génération

14.05 2013 /
12h Salle Kant, I.E.E. 39 avenue F.D. Roosevelt – 1050 Bruxelles
Invitation_14_mai_2013.jpg

L’ALENA et les accords com­mer­ciaux de seconde géné­ra­tion.

Quelles leçons théo­riques en tirer ?

Mar­di 14 mai 2013 — 12h00 à 14h00

Salle Kant, I.E.E.

39 ave­nue F.D. Roo­se­velt – 1050 Bruxelles

Par­ti­ci­pa­tion libre, mais ins­crip­tion obli­ga­toire auprès de Constance de Lan­noy
(cdelanno@ulb.ac.be)

http://repi.ulb.ac.be/

Coor­di­na­tion scien­ti­fique :

Ele­na AOUN, Bar­ba­ra DELCOURT, Jean-Fré­dé­ric MORIN,
Chris­tian OLSSON, Chris­tophe WASINSKI

Chris­tian DEBLOCK, Pro­fes­seur, UQAM, Qué­bec

Dis­cu­tant : Sebas­tian SANTANDER, Pro­fes­seur en Sciences Poli­tiques, ULG
Pré­sident de séance : Jean-Fré­dé­ric MORIN
L’ALENA a sou­vent été pré­sen­té comme le modèle des accords com­mer­ciaux de seconde géné­ra­tion. Réus­site dans les années 1990, l’ALENA est aujourd’hui sous pres­sion, voire mena­cé de « dés­in­té­gra­tion ». Quant à ses trois pays signa­taires, ils sont main­te­nant enga­gés dans de mul­tiples négo­cia­tions com­mer­ciales, dites de troi­sième géné­ra­tion, tour­nant ain­si le dos à toute idée d’approfondissement de l’accord.

Le cas de l’ALENA nous invite à réflé­chir sur trois choses : (1) la place des accords com­mer­ciaux dans la diplo­ma­tie com­mer­ciale, (2) les formes que prend l’intégration éco­no­mique dans ces accords, et (3) leur cadre ins­ti­tu­tion­nel.

C. Deblock pro­pose de divi­ser l’histoire des accords com­mer­ciaux depuis la guerre, en trois périodes. La pre­mière est celle de l’intégration régio­nale et des grands espaces éco­no­miques régio­naux ; la seconde, celle du régio­na­lisme et des accords de libre-échange ; et la troi­sième, celle de l’interconnexion et des alliances com­mer­ciales.
Il repla­ce­ra l’ALENA dans ce sché­ma à la fois his­to­rique et théo­rique.

Invitation_14_mai_2013.jpg