Le Trône de Fer comme métaphore de la décroissance

07.03 2017 /
19h30 Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

Le Trône de Fer comme méta­phore de la décrois­sance

mar­di 7 mars à 19:30 — 21:30
Pia­no­fa­briek
Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

Le roman de G.R.R. Mar­tin — A Song of Ice and Fire (1996 – ) — et son adap­ta­tion télé­vi­sée — Le Trône de fer (2011 – ) —, connaissent un suc­cès consi­dé­rable. Que peuvent-ils nous apprendre sur les enjeux poli­tiques de notre époque ?

La réponse est simple : « Les meilleurs livres sont ceux qui vous disent ce que vous savez déjà. » (ORWELL, 1949)

Plus pré­ci­sé­ment : cette fic­tion agit comme révé­la­teur de la crise que nous tra­ver­sons, une crise dont les rami­fi­ca­tions appa­raissent tota­le­ment impré­vi­sibles, et qui met en évi­dence les vices de la finance, la vacui­té du poli­tique et la fac­tua­li­té du chan­ge­ment cli­ma­tique. Une fois que cet état des lieux est éta­bli, pen­ser les moda­li­tés — et les patho­lo­gies — de l’exercice du pou­voir devient pos­sible. Et les conclu­sions sont radi­cales.

Par Michel Weber, Phi­lo­sophe, essayiste et membre du Mou­ve­ment Poli­tique des Objec­teurs de Crois­sance (http://chromatika.academia.edu/MichelWeber/presse-ecrite)

Asso­cia­tion Cultu­relle Joseph Jac­que­motte

Sur FB