Les Jeudis du Marxisme : bases philosophiques

13.03 2014 /
19h30 au Pianofabriek, Rue du fort, 1060 BXL

La revue ‘Révo­lu­tion’ orga­nise une série de ren­contres men­suelles pour dis­cu­ter de dif­fé­rents aspects de la théo­rie mar­xiste et de l’histoire du mou­ve­ment ouvrier. Loin d’être un exer­cice aca­dé­mique abs­trait, la théo­rie mar­xiste est avant un guide pour l’ac­tion, un ins­tru­ment pour chan­ger la socié­té.

Les bases philosophiques du marxisme

Jeu­di 13 mars à 19h30 au Pia­no­fa­briek (salle Casa­blan­ca II), rue du Fort 35 à 1060 Bruxelles (près du Par­vis de Saint-Gilles).

La phi­lo­so­phie dia­lec­tique de Marx et Engels consi­dère tous les phé­no­mènes de la nature – dont la pen­sée et la socié­té humaines – non pas de façon sta­tique et méta­phy­sique, mais dans leur mou­ve­ment per­pé­tuel, à tra­vers leur nais­sance, leur déve­lop­pe­ment et leur fin. Ce qui naît porte en soi les élé­ments de ce qui meurt. A la dif­fé­rence de la phi­lo­so­phie de Hegel – dont ils étaient des adeptes, ini­tia­le­ment – la dia­lec­tique de Marx et Engels n’était pas idéa­liste, mais maté­ria­liste. Le « maté­ria­lisme dia­lec­tique » consti­tue la base phi­lo­so­phique de la pen­sée mar­xiste

.

La conception matérialiste de l’histoire

Jeu­di 10 avril à 19h30 au Pia­no­fa­briek (salle Casa­blan­ca II), rue du Fort 35 à 1060 Bruxelles (près du Par­vis de Saint-Gilles).

Quelle est la force motrice de l’histoire sociale, éco­no­mique et poli­tique ? Qu’est-ce qui explique l’ascension et le déclin des ordres sociaux qui se sont suc­cé­dés au cours de l’histoire ? Quel est le rap­port entre le mou­ve­ment des idées et le mou­ve­ment du monde ? Quel est le rôle de l’individu dans l’histoire ? Pour ten­ter de répondre à ces ques­tions – et bien d’autres – Marx et Engels ont déve­lop­pé une concep­tion maté­ria­liste et dia­lec­tique de l’histoire, à l’opposé des concep­tions idéa­listes et mora­listes du pro­ces­sus his­to­rique.

Qu’est-ce que le socialisme ?

Jeu­di 15 mai à 19h30 au Pia­no­fa­briek (salle Casa­blan­ca II), rue du Fort 35 à 1060 Bruxelles (près du Par­vis de Saint-Gilles).

Vous le savez cer­tai­ne­ment, le socia­lisme a peu ou rien à voir avec les poli­tiques menées par Elio Di Rupo of Fran­çois Hol­lande.

Le socia­lisme ne peut pas non plus être com­pa­ré aux cari­ca­tures dans l’ancienne Union Sovié­tique. Le socia­lisme sera démo­cra­tique ou ne le sera pas. Loin d’être une uto­pie, le chan­ge­ment en pro­fon­deur de la socié­té est une néces­si­té. Pour­quoi faut-il pla­ni­fier l’économie, que res­te­ra-t-il du mar­ché, pour­quoi faut-il natio­na­li­se­ret que devien­dra-t-il de la démo­cra­tie. Venez-en dis­cu­ter avec nous.

Plus d’in­fo sur www.unitesocialiste.be