Les limites de la législation anti-discrimination

12.12 2020 / 13h00 - 14h00
En ligne - https://www.facebook.com/events/859516091529785

Les limites de la légis­la­tion anti-dis­cri­mi­na­tion face aux dis­cri­mi­na­tions mul­tiples, croi­sées ou inter­sec­tion­nelles.
Les légis­la­tions anti­ra­cisme et anti-dis­cri­mi­na­tion entendent lut­ter contre les dif­fé­rences de trai­te­ments injus­ti­fiés sur base d’un cri­tère pro­té­gé. Dans un monde où les iden­ti­tés peuvent être mul­tiples, notre arse­nal légis­la­tif semble flan­cher face à cette réa­li­té sociale de telle sorte que des concitoyen.ne.s ayant fait l’objet de dis­cri­mi­na­tions ne béné­fi­cient pas de la même pro­tec­tion et, par consé­quent, de la même répa­ra­tion du pré­ju­dice subi.

De la défi­ni­tion de concepts tels que dis­cri­mi­na­tions mul­tiples, croi­sées ou inter­sec­tion­nelles, en pas­sant par le contexte juri­dique et poli­tique, nous dis­cu­te­rons de l’impact du choix de l’approche mono-fac­to­riel des dis­cri­mi­na­tions par la légis­la­tion belge sur le ter­rain.
***
Ate­lier Juri­dique ani­mé par Nicha Mbu­li, juriste au MRAX asbl — Mou­ve­ment contre le racisme, l’antisémitisme et la xéno­pho­bie.
Ate­lier ouvert à tou·te·s, 10 par­ti­ci­pantes maxi­mum, ins­crip­tions gra­tuites mais obli­ga­toire via info@centrelibrex.be.
+++
Le MRAX est une asso­cia­tion qui lutte contre l’antisémitisme, née il y a plus de 60 sur les cendres du géno­cide Nazi à l’initiative de Juifs résis­tants. L’association a pour but la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xéno­pho­bie. Elle appelle à l’union et à l’action de tou-te‑s celles et ceux qui entendent s’opposer aux dis­cri­mi­na­tions, aux haines, aux pré­ju­gés fon­dés sur une pré­ten­due race, la natio­na­li­té, la langue, l’origine natio­nale ou eth­nique, la cou­leur, la confes­sion ou les convic­tions phi­lo­so­phiques. Elle veut faire triom­pher l’amitié et la paix entre les peuples et pro­mou­voir l’égalité et la fra­ter­ni­té entre les êtres humains. Elle contri­bue à la défense de la mémoire des vic­times de per­sé­cu­tions racistes, com­mises notam­ment lors d’un géno­cide.
_____
Avec le sou­tien d’equal.brussels et la Com­mune de Saint Gilles.