Livre “Silvio de Clabecq” — Rencontre et dédicace

12.02 2020 / 19h - 22h
CASI-UO - rue St.Guidon 94 -1070 Bruxelles

Ren­contre avec les auteurs du livre “Moi, Sil­vio de Cla­becq, mili­tant ouvrier”, Sil­vio Mar­ra et Fran­çoise Thi­rio­net. (Edi­tions Agone)

mer­cre­di 12 février 2020 19:00

CASI-UO
rue St.Guidon 94 ‑1070 Bruxelles

« Le ministre socia­liste avait annon­cé la construc­tion d’une pri­son à la place des Forges comme plan de recon­ver­sion pour les tra­vailleurs. Idée mons­trueuse et pro­vo­ca­trice. Nous l’avions aver­ti que s’il venait à la mani­fes­ta­tion, nous le jetions dans le canal. D’ailleurs nous avions mobi­li­sé deux maîtres-nageurs pour ce jour-là. »

Aux Forges de Cla­becq, usine sidé­rur­gique située près de Bruxelles, pour Sil­vio Mar­ra et ses col­lègues, le quo­ti­dien, c’est d’abord le com­bat contre les atti­tudes de rési­gna­tion et de peur. Rapi­de­ment élu délé­gué syn­di­cal en charge des ques­tions d’hygiène et de sécu­ri­té, Sil­vio témoigne de trente ans de luttes pour amé­lio­rer les condi­tions de tra­vail et pour empê­cher la fer­me­ture annon­cée du site.

Son man­dat syn­di­cal, Sil­vio le voit comme un moyen de faire vivre l’« esprit de Cla­becq ». Pour mener leurs com­bats, c’est sur leurs propres forces et sur leur connais­sance de leur métier que les ouvriers de Cla­becq s’appuient. Quitte à mettre de côté l’appareil syn­di­cal sitôt qu’il déclare ne plus rien pou­voir pour eux. Par sa confiance jamais démen­tie dans le poten­tiel éman­ci­pa­teur de sa classe, Sil­vio donne une leçon sal­va­trice d’optimisme mili­tant.

Orga­ni­sé par le Casi-UO