Manifestation contre l’abolition du régime maladie des fonctionnaires

28.09 2018 /
Bruxelles

Les fonc­tion­naires mani­fes­te­ront le 28 sep­tembre contre l’abolition de leur régime mala­die

Les trans­ports en com­mun (SNCB, TEC, Stib) ne seraient pas impac­tés.

Le front com­mun syn­di­cal (CSC, CSGP et SLFP) annonce ven­dre­di son inten­tion d’organiser une mani­fes­ta­tion le 28 sep­tembre pro­chain à Bruxelles pour pro­tes­ter contre l’abolition du régime mala­die des fonc­tion­naires.

“Les fonc­tion­naires des sec­teurs tou­chés par la mesure sont conviés à cette mani­fes­ta­tion : poli­ciers, pom­piers, mili­taires et membres de la fonc­tion publique fédé­rale“, a expli­qué à Bel­ga Sil­va­va Bos­so, de la CSC-Ser­vices Publics. “Il n’est pas exclu que d’autres admi­nis­tra­tions viennent en soli­da­ri­té“, a‑t-elle ajou­té, pré­ci­sant que les trans­ports en com­mun (SNCB, TEC, Stib) ne seraient pas impac­tés. “Nous devons tou­te­fois encore pré­ci­ser les moda­li­tés de l’action avec la police.“

Evo­lu­tion du régime mala­die

Pen­dant l’été, le gou­ver­ne­ment fédé­ral a déci­dé de sup­pri­mer à par­tir du 1er jan­vier 2019 le régime mala­die auquel les fonc­tion­naires ont droit. Cette évo­lu­tion les empê­che­ra désor­mais de repor­ter leurs jours de congés mala­die inuti­li­sés à l’année sui­vante. Le front com­mun syn­di­cal, qui négo­cie depuis avril der­nier une réforme du sta­tut des fonc­tion­naires fédé­raux, s’insurge car cette mesure n’avait pas été concer­tée.

“La mala­die n’est pas un choix et les jours de mala­die ne sont pas des congés“, s’insurge le front com­mun dans un com­mu­ni­qué. “Ce sont les malades graves et de longue durée qui paie­ront la note de cette déci­sion. Après de nom­breuses attaques et pro­messes non tenues, la coupe dans le régime du cré­dit mala­die est la mesure de trop“, ajoute le front com­mun.

Les syn­di­cats sol­li­citent éga­le­ment une ren­contre avec les ministres de la Fonc­tion publique Ste­ven Van­de­put et de l’Intérieur Jan Jam­bon.

Bel­ga