Manifestation de solidarité avec le Dispensaire Social d’Elliniko

11.06 2018 /
13h45 Ambassade de Grèce. Rue des Petits Carmes 10 - 1000 Bruxelles

Nous venons de rece­voir de mau­vaises nou­velles de nos cama­rades du Dis­pen­saire Social d’El­li­ni­ko pour lequel nous avions orga­ni­sé une petite cam­pagne de soli­da­ri­té fin 2016 afin de sou­te­nir leur tra­vail. Ils viennent en effet de rece­voir un avis d’ex­pul­sion avec la date butoir du 30/06/2018.

Suite à un contact avec cer­tains d’entre eux, ils nous ont fait savoir que toutes les ini­tia­tives de soli­da­ri­té inter­na­tio­nale sont les bien­ve­nues. C’est à ce titre que nous orga­ni­se­rons une action devant l’Am­bas­sade de Grèce ce 11 Juin à 13h45 Rue des Petits Carmes 10 — 1000 Bruxelles

ICI l’é­vè­ne­ment Face­book que nous vous invi­tons à par­ta­ger 😉

A lun­di pour ceux qui peuvent nous rejoindre !

Salu­ta­tions mili­tantes,

CGSP ALR


Mort subite pour la Cli­nique Sociale Métro­po­li­taine d’Εl­li­ni­ko ?
« Nous disons NON et ne céde­rons pas sans lutte ! »

Le 31 mai 2018, Elli­ni­ko A.E:, une agence qua­si-gou­ver­ne­men­tale, a envoyé un avis d’ex­pul­sion à la Cli­nique Sociale Métro­po­li­taine Εll­li­ni­ko (CSME) qui devra quit­ter les lieux le 30 juin 2018 au plus tard afin qu’ Elli­ni­ko A.E. puisse trans­fé­rer les ter­rains à l’a­che­teur défi­ni­tif. La CGSP ALR avec d’autres asso­cia­tions avaient mobi­li­sé en 2016 – 17 pour sou­te­nir ce dis­pen­saire social dans le cadre d’une cam­pagne de soli­da­ri­té à la Grèce et contre l’aus­té­ri­té dans les soins de san­té. Nous sommes pro­fon­dé­ment cho­qués d’en­tendre que nos cama­rades sont aujourd’­hui mena­cés d’ex­pul­sion et expri­mons notre com­plète soli­da­ri­té avec le tra­vail incroyable que ces cama­rades font depuis des années.

À ce jour, on ne leur a tou­jours pas pro­po­sé de solu­tion ou d’al­ter­na­tive pour relo­ca­li­ser la Cli­nique. On leur a ordon­né de fer­mer les portes de la Cli­nique et d’ar­rê­ter immé­dia­te­ment leur intense acti­vi­té au béné­fice de la com­mu­nau­té. Depuis décembre 2011, ils ont trai­té 7.366 patients et réa­li­sé 64.025 consul­ta­tions. Ils sont aus­si pion­niers dans le champ du recy­clage de médi­ca­ments dans le pays et grâce aux médi­ca­ments qu’ils ont ras­sem­blés, des cen­taines d’or­ga­ni­sa­tions et d’a­gences de par­tout en Grèce ont deman­dé et reçu de l’aide de leur part. En plus de soi­gner leurs propres patients, ils ont envoyé des médi­ca­ments et du maté­riel non seule­ment à d’autres cli­niques sociales mais aus­si à des hôpi­taux publics, des ser­vices sociaux et à des orga­ni­sa­tions qui soignent des per­sonnes han­di­ca­pées, des crèches, des centres de réfu­giés et beau­coup d’autres enti­tés. La liste est très longue, car tous ceux qui s’a­dres­saient à eux trou­vaient tou­jours les portes grandes ouvertes et du sou­tien immé­diat de la part des volon­taires de la CSME et de ceux qui l’aident à fonc­tion­ner. Des mil­liers de per­sonnes ont don­né des médi­ca­ments, du maté­riel et des four­ni­tures et un sou­tien à leur tra­vail, tant en Grèce qu’à l’é­tran­ger.

C’est grâce à ce tra­vail que des jour­na­listes de tous les coins de la pla­nète leur ont ren­du visite, ain­si que des uni­ver­si­tés et d’autres groupes qui sou­hai­taient éta­blir des struc­tures simi­laires à cette cli­nique gra­tuite. Ils vou­laient tous savoir com­ment le dis­pen­saire était orga­ni­sé, com­ment ils tra­vaillaient, … La CSME a aidé (et ne dou­tez pas qu’elle conti­nue­ra à le faire) tous ceux qui ont besoin de leurs ser­vices et ceci dans un esprit de soli­da­ri­té et de res­pect pour tous les êtres humains.

Ce 31 mai, dans une Assem­blée Géné­rale convo­quée d’ur­gence, les volon­taires ont déci­dé de ne pas céder sans lutte. Aucun d’eux ne pour­raient d’ailleurs plus regar­der dans les yeux de leurs patients si ils admet­taient la défaite sans résis­tance. Ils ont décla­ré qu’ils ne quit­te­raient pas les lieux et qu’ils résis­te­raient à toute mesure prise pour les empê­cher de pra­ti­quer jus­qu’à ce que l’on trouve une alter­na­tive adé­quate. Leur devoir pri­mor­dial est et sera tou­jours de soi­gner les patients. Ils ont décla­ré : « Nous ne res­te­rons pas les bras croi­sés pen­dant qu’on détruit devant nos yeux les fruits de sept ans de tra­vail. Nous avons ras­sem­blé des médi­ca­ments et du maté­riel médi­cal pour une valeur de cen­taines de mil­liers d’eu­ros. Ils ne doivent pas être réduits à des déchets, mais dis­tri­bués aux patients pour réta­blir ou amé­lio­rer leur san­té. »

La CGSP ALR appelle donc à un ras­sem­ble­ment ce 11 Juin à 13h45 devant l’ambassade de Grèce à Bruxelles (Rue des Petits Carmes 10 1000 BXL) afin de sou­te­nir les cama­rades dans leur com­bat. Une délé­ga­tion sera reçue par le consul à 14H. Venez nom­breux nous rejoindre ! La soli­da­ri­té est notre arme !

Pour envoyer vos mes­sages de soli­da­ri­té :

CLINIQUE SOCIALE MÉTROPOLITAINE D’ELLINIKO
Heures d’ou­ve­rutre :
(LUNDI – VENDREDI 10:00 – 20:00) et (SAMEDI 10:00 – 14:00)
TÉLÉPHONE : +30 210 9631950
ADRESSE : Ancienne Base mili­taire amé­ri­caine,
(à 200m du poste de la police de cir­cu­la­tion de la com­mune d’Hel­li­ni­ko, à côté du Centre Cultu­rale d’Hel­li­ni­ko)
Code pos­tale TK16777, Elli­ni­ko, Atti­ki, Greece
Web­site : http://www.mkiellinikou.org/en/
Email : mkiellinikou@gmail.com