Manifestation de solidarité avec les protestations minières au Pérou

12.06 2012 /
17h30 / Conseil de l'Europe, 175 Rue de la Loi, Bruxelles (Schuman)

ACTION !

Soli­da­ri­té avec les pro­tes­ta­tions minières au Pérou

Mar­di 12 juin, 17h30 / Conseil de l’Eu­rope, 175 Rue de la Loi, Bruxelles (Schu­man)

Au Pérou, des pro­jets miniers à grande échelle mènent à des conflits sociaux dans tout le pays. Le 28 mai, il y a eu deux morts dans des pro­tes­ta­tions contre une mine de cuivre de la socié­té suisse XStra­ta, située à Espi­nar, Cus­co. Dans la région de Caja­mar­ca la popu­la­tion lutte contre le pro­jet de Conga, une exten­sion de la mine d’or de Yana­co­cha qui appar­tient à l’en­tre­prise amé­ri­caine New­mont. Il y a trois ans, le 5 juin 2009, il y a eu plus de 30 morts dans le Nord du Pérou suite au conflit entre le gou­ver­ne­ment et les peuples autoch­tones au sujet des conces­sions pour l’ex­plo­ra­tion pétro­lière — entre autres pour des socié­tés euro­péennes telles que Rep­sol et Per­en­co. Il y a d’autres géants euro­péens qui ont des opé­ra­tions minières au Pérou hor­mis XStra­ta. Nous y retrou­vons Nyrs­tar ~entre­prise belge~, Glen­core, BHP Billin­ton, Rio Tin­to et Anglo Ame­ri­can.

En réponse aux pro­tes­ta­tions des com­mu­nau­tés locales et des orga­ni­sa­tions sociales contre l’ex­pan­sion incon­trô­lée des indus­tries extrac­tives, le gou­ver­ne­ment péru­vien a uti­li­sé une stra­té­gie de cri­mi­na­li­sa­tion et de répres­sion sévère. Des diri­geants sont arrê­tés sans motif. Ils courent le risque de subir des abus et d’a­voir des pro­cès inéqui­tables. Le gou­ver­ne­ment uti­lise l’ar­mée contre des mani­fes­tants paci­fiques et a ins­tau­ré à deux reprises ces der­niers mois un état d’ur­gence dans les régions où ont lieu les mani­fes­ta­tions minières — une tac­tique mal­adroite pour agir dans l’im­pu­ni­té et sécu­ri­ser les inves­tis­se­ments des grandes entre­prises.

Les gou­ver­ne­ments de l’U­nion euro­péenne et du Pérou ont signé un accord de libre-échange le 31 mai de l’an­née pas­sée. L’ac­cord sup­prime toutes les bar­rières com­mer­ciales entre l’UE et le Pérou. Il envi­sage de ren­for­cer la com­pé­ti­ti­vi­té de l’Eu­rope et encou­rage les inves­tis­se­ments euro­péens au Pérou, y com­pris dans les indus­tries du pétrole et des mines. En sep­tembre, la rati­fi­ca­tion de ce trai­té sera sou­mise au vote au Par­le­ment Euro­péen. Les droits envi­ron­ne­men­taux et humains sont à peine men­tion­nés dans cet accord.

Le mar­di 12 juin, le pré­sident péru­vien Ollan­ta Huma­la sera à Bruxelles pour une ren­contre avec le pré­sident euro­péen Her­man Van Rom­puy. En soli­da­ri­té avec les pro­tes­ta­tions de la popu­la­tion péru­vienne qui se bat pour ses droits humains et pour l’en­vi­ron­ne­ment, nous appe­lons à une mani­fes­ta­tion paci­fique en face du Conseil Euro­péen.

Nous deman­dons :

La fin de la cri­mi­na­li­sa­tion des pro­tes­ta­tions des mou­ve­ments sociaux qui rejettent les pro­jets d’ex­ploi­ta­tion minière au Pérou, plus pré­ci­sé­ment à Caja­mar­ca et à Espi­nar.

Nous relayons la demande des mou­ve­ments sociaux d’an­nu­ler le pro­jet Conga à Caja­mar­ca, de pro­té­ger les infra­struc­tures de dis­tri­bu­tion d’eau et de res­pec­ter le déve­lop­pe­ment local de la popu­la­tion.

Une condam­na­tion par l’Eu­rope des vio­la­tions des droits de l’homme au Pérou qui sont, en par­tie, le résul­tat direct des inves­tis­se­ments euro­péens.
Un « Non » clair à l’Ac­cord de libre-échange de la part de nos dépu­tés belges euro­péens
Ren­dez-vous

Une action paci­fique se tien­dra en face du bâti­ment Jus­tius Lip­sius (siège du Conseil de l’Eu­rope), 175 Rue de la Loi, Bruxelles (métro Schu­man). Ren­dez-vous le mar­di 12 juin à 17h30.

A 18h30, nous clô­tu­rons l’ac­tion. Mer­ci d’apporter vos : ban­de­roles, affiches, pho­tos, ins­tru­ments de musique, …

Orga­ni­sa­tion : CATAPA — Intal — Qui­noa — El Andi­no

www.catapa.be

www.intal.be