Manifestation nationale : Et Maintenant, il nous faut une Régularisation !

10.06 2018 /

Et Main­te­nant, Il Nous Faut Une Régu­la­ri­sa­tion !
Dimanche 10 juin à 14h
Gare Bruxelles Nord
rue du progres 76, 1030 Bruxelles

MANIFESTATION NATIONALE A BRUXELLES
” ET MAINTENANT, IL NOUS FAUT UNE REGULARISATION ʺ
LE 10 JUIN 2018, DÉPART 14 HEURES GARE DU NORD

#REGULARISATIONMAINTENANT

La Coor­di­na­tion des sans-papiers de Bel­gique deman­de­ra aux futurs élu.s.es d’arrêter avec la traque aux sans-papiers. Elle récla­me­ra les droits des sans-papiers afin qu’ils puissent recon­qué­rir leur digni­té après avoir tout per­du. Elle met­tra la ques­tion sur la table, et ce, dans tous les débats élec­to­raux à venir, la ques­tion de la Régu­la­ri­sa­tion immé­diate des sans-papiers en Bel­gique.

Pour cela, la Coor­di­na­tion des sans-papiers de Bel­gique appelle l’ensemble des sans-papiers tapis dans l’ombre et tous nos sou­tiens pour aler­ter sur notre situa­tion et mobi­li­ser le plus grand nombre citoyen.ne.s à venir exi­ger des enga­ge­ments solen­nels des par­tis poli­tiques sur l’intégration des sans-papiers dans l’Etat de droit belge.
Une inté­gra­tion qui passe par :

1. la régu­la­ri­sa­tion des sans- papiers
2. la fer­me­ture des centres fer­més
3. la liber­té de cir­cu­la­tion
4. l’arrêt des expul­sions
5. l’arrêt de la cri­mi­na­li­sa­tion des sans-papiers
6. le res­pect des droits fon­da­men­taux comme l’accès aux soins médi­caux et à l’éducation
7. le res­pect et l’application des droits de l’enfant.

contacts :
Mama­dou (0493 99 54 44)
Modou (0499 88 48 21)
Romi­na (0470 36 71 33)
Serge (0493 29 19 74)

Orga­ni­sé par Coor­di­na­tion des sans-papiers de Bel­gique

sur fb


THEO FRANCKEN S’OPPOSE A LA LIBERATION DE MOUNIR TAHRI

La CSC, la FGTB, le MOC et le CEPAG expriment leur indi­gna­tion face au recours en appel de Theo Fran­cken contre la libé­ra­tion du mili­tant syn­di­cale Mou­nir Tah­ri, déte­nu au centre 127Bis suite à son arres­ta­tion à Glo­beA­ro­ma !

Plus pré­ci­sé­ment, la déci­sion de libé­rer Mou­nir Tah­ri a été sus­pen­due par un recours en appel signi­fié, non par le Pro­cu­reur du Roi (repré­sen­tant les inté­rêts de la socié­té civile), mais par le Secré­taire d’État à l’asile et à la migra­tion repré­sen­té par l’Office des Étran­gers. Mou­nir Tah­ri et Jiyed Cheike, res­te­ront donc tous deux déte­nus au centre 127 bis.

Aux déli­bé­ra­tions argu­men­tées des juges expri­mant une déci­sion de jus­tice (la libé­ra­tion de Mou­nir Tah­ri) suite à un débat contra­dic­toire entre la défense et les avo­cats de l’Office des étran­gers, ce der­nier, repré­sen­tant le Secré­taire d’État a choi­si encore une fois de faire peser son arbi­traire.

La lutte n’est pas finie. Nous allons conti­nuer les cam­pagnes de sen­si­bi­li­sa­tion, les actions, les motions, face à la cri­mi­na­li­sa­tion des sans-papiers, une cri­mi­na­li­sa­tion que subissent aus­si les délé­gués syn­di­caux.

La CSC, la FGTB, le MOC et le CEPAG donnent ren­dez-vous le 10 juin à 14h00 à la Gare du Nord pour sou­te­nir la mani­fes­ta­tion de la Coor­di­na­tion des sans-papiers pour exi­ger la régu­la­ri­sa­tion des sans-papiers. Nous serons pré­sents pour reven­di­quer un chan­ge­ment radi­cal des poli­tiques migra­toires en Bel­gique.

Nous invi­tons éga­le­ment les asso­cia­tions à rejoindre notre cam­pagne « Espace soli­daires » pour dénon­cer les rafles et la cri­mi­na­li­sa­tion des sans-papiers.

Nous invi­tons enfin les délé­ga­tions syn­di­cales pré­sentes en entre­prise à signer des motions de sou­tien à Mou­nir et Jiyed. A ce jour, nous en avons déjà récol­té plus de 100.