Masques en tissu : comment sortir du travail gratuit des femmes ?

11.06 2020 / 20h - 21h30
Évènement en ligne - via facebook

Dès le début de la crise poli­ti­co-sani­taire liée à la pan­dé­mie de Covid19, des cou­tu­rières ont été lar­ge­ment mobi­li­sées à coup d’appels à fabri­ca­tion béné­vole de masques en tis­su éma­nant de divers pou­voirs publics qui ont pei­né à éla­bo­rer d’autres solu­tions face aux pénu­ries de pro­tec­tions.

Anna­belle Locks a rapi­de­ment lan­cé l’alerte sur les condi­tions dans les­quelles se sont menées ces opé­ra­tions qui font tra­vailler de nom­breuses femmes gra­tui­te­ment depuis chez elles et sans cadres. Cos­tu­mière au chô­mage tech­nique, elle a ini­tié le « Les masques de Bruxelles », un col­lec­tif auto­gé­ré fémi­niste qui a fabri­qué des masques. Elle anime aujourd’hui acti­ve­ment au col­lec­tif « Bas les masques » qui milite pour une recon­nais­sance du tra­vail four­ni par les cou­tu­rières lors de la période de confi­ne­ment.

À quelle place dans la socié­té et dans la ges­tion de la crise sani­taire l’incitation au tra­vail gra­tuit ren­voie-t-il les femmes ? Quel modèle de pro­duc­tion et de rétri­bu­tion plus coopé­ra­tif, plus éga­li­taire, plus loca­li­sé pour un après res­pec­tueux du tra­vail de chacun·e ?

Pour en par­ler :

Anna­belle Locks , fon­da­trice de Les­mas­ques­de­bruxelles

Auré­lien Ber­thier, rédac­teur en chef de la revue AGIR PAR LA CULTURE (APC), qui ani­me­ra la ren­contre.

// Cette ren­contre fait par ailleurs écho à l’article du maga­zine : « Masques en tis­su : des cos­tu­mières s’organisent pour sor­tir du tra­vail gra­tuit »
( https://www.agirparlaculture.be/masques-en-tissu-des-costumieres-sorganisent-pour-sortir-du-travail-gratuit/ )

Pour aller plus loin :

- Bas les Masques / Bel­gique
 — Bas les Masques / France : https://www.facebook.com/groups/1594132434075373/

La ren­contre sera dif­fu­sée en direct sur la Page Face­book du mou­ve­ment, sur celle de l’APC ain­si que la plu­part des pages de nos régio­nales.

sur fb