Pandémie et confinement:tous.tes assigné.es à la même résidence ?

07.05 2020 / 19:00 - 21:00
En Ligne

Depuis plus d’un mois main­te­nant, nous sommes toutes et tous assigné.es à rési­dence, pour des rai­sons de san­té publique col­lec­tive. Cepen­dant, res­ter chez soi ne signi­fie pas la même chose si l’on vit dans un petit appar­te­ment, dans un quar­tier dépour­vu d’espaces verts et de parcs où aller res­pi­rer un peu, ou si l’on vit dans une mai­son avec jar­din 😑

De même, l’arrêt des acti­vi­tés éco­no­miques ne nous impacte pas toutes et tous de la même manière ☝ certain.es d’entre nous sont en chô­mage éco­no­mique, d’autres encore ont per­du tout moyen de sub­sis­tance, parce qu’ils/elles tiraient leur reve­nu de tra­vail non décla­ré, comme c’est le cas des tra­vailleurs sans papiers par exemple.

En plus de ces consi­dé­ra­tions immo­bi­lières et éco­no­miques, la ques­tion des moyens mis en œuvre pour faire res­pec­ter les mesures de confi­ne­ment pose aus­si ques­tion : la sur­veillance poli­cière, assor­tie d’amendes, s’applique-t-telle de manière homo­gène ? Y a‑t-il une « sou­plesse » dans cette sur­veillance qui tien­drait compte des condi­tions et lieux de vie de chacun.e ?
Mal­heu­reu­se­ment, l’actualité récente semble répondre par la néga­tive à cette ques­tion 🤦‍♂🤦‍♀

👉 En bref, nous sou­hai­tons ouvrir le débat sur la ques­tion des inéga­li­tés sociales et leur exa­cer­ba­tion en ce contexte de confi­ne­ment, mais éga­le­ment ouvrir des pers­pec­tives de com­bat et de résis­tance à la sor­tie de celui-ci.

🔺 Une ren­contre-débat qui sera retrans­mise en direct sur notre Page Face­book, avec la par­ti­ci­pa­tion de :

▶ Kha­led Bou­taf­fa­la, direc­teur d’ AtMO­sphères AMO et membre de la com­mis­sion jeu­nesse de la Ligue des droits humains.

▶ Fati­ma Ouas­sak, poli­to­logue fran­çaise et co-fon­da­trice du Front de Mères, un col­lec­tif qui milite contre les vio­lences poli­cières dans les quar­tiers popu­laires en France,

▶ Bilal Chui­tar, direc­teur de Le Foyer des Jeunes des Marolles, une Mai­son de Jeunes à l’origine, avec l’asbl Jeune Ambi­tion Marolles, d’une inter­pel­la­tion de Phi­lippe Close au sujet d’une arres­ta­tion vio­lente dans le quar­tier des Marolles

▶ Deux repré­sen­tants de Jeune Ambi­tion Marolles