Pourquoi la « gauche » a un problème avec l’Islam

11.04 2015 /
16h Rue St-Denis 276 à 1190 Bruxelles

Les Indi­gènes de Bel­gique et Quart d’X vous invitent à leur pro­chaine confé­rence :

POURQUOI LA “GAUCHE” A UN PROBLEME AVEC L’ISLAM

Inter­dic­tion du port du voile dans les écoles et admi­nis­tra­tions, lutte contre la radi­ca­li­sa­tion et l’intégrisme musul­man, pro­mo­tion d’une laï­ci­té anti­mu­sul­mane… autant de façons de dire aux indi­gènes qu’ils/elles doivent res­ter à leur place, celle de citoyen-ne‑s de second rang. Le dis­cours et les mesures migra­phobes, dont l’is­la­mo­pho­bie, ont long­temps été l’apanage reven­di­qué de l’extrême-droite. Ils sont aujourd’hui assu­més par la classe poli­tique dans son ensemble. Com­ment et pour­quoi la « gauche » a‑t-elle dévoyé le dis­cours anti­ra­ciste pour le retour­ner contre celles et ceux qu’il était cen­sé défendre ?

Au-delà de la bonne conscience majo­ri­taire, Quart d’X veut favo­ri­ser l’expression de l’altérité des opi­nions por­tées par des mino­ri­taires ain­si que la remise en cause des domi­na­tions, notam­ment racistes, qui struc­turent notre socié­té.

Nous avons le plai­sir de rece­voir, ce same­di 11 avril, Pierre Teva­nian, ensei­gnant, essayiste et mili­tant asso­cia­tif fran­çais, fon­da­teur avec Syl­vie Tis­sot du col­lec­tif « Les Mots Sont Impor­tants » en 2001. Il est l’auteur de plu­sieurs livres dont « La haine de la reli­gion. Com­ment l’a­théisme est deve­nu l’o­pium du peuple de gauche » (La Décou­verte, 2013)

Cette confé­rence sera modé­rée par Lei­la Mou­hib, Coor­di­na­trice scien­ti­fique de l’U­ni­ver­si­té euro-médi­ter­ra­néenne à l’Institut d’é­tudes euro­péennes de l’ULB

Cette deuxième ren­contre s’inscrit dans un cycle consa­cré aux domi­na­tions sociales et à leurs arti­cu­la­tions, dans lequel le pro­fes­seur Sou­hail Chi­chah de l’Université de Lyon assu­re­ra le rôle de dis­cu­tant.

Nous vous atten­dons toutes et tous ce same­di 11 avril à 16h, Rue St-Denis 276 à 1190 Bruxelles
PAF 5 euros, ou 3 euros en fonc­tion de la capa­ci­té contri­bu­tive (les entrées servent à finan­cer le dépla­ce­ment de l’o­ra­teur ain­si que la loca­tion de la salle).

Sur FB