présentation du livre de Bruno Martens

06.06 2011 /
20h avenue de Stalingrad 18-20 à 1000 Bruxelles
Image_3-46.png

Image_3-46.pngImage_2-79.pngImage_4-29.pngImage_1-83.png

LES GUERRES PURITAINES

Signes reli­gieux et vête­ments pol(ys)émiques

Bru­no Mar­tens — L’Harmattan – Col­lec­tion Com­pé­tences inter­cul­tu­relles – Irfam – 2011

Il y a ceux qui disent que les femmes qui vont nu-tête exhibent leur corps. Il y a ceux qui disent que les femmes qui portent le fou­lard musul­man exhibent leurs convic­tions. Entre le vête­ment qui cache le corps et le signe qui mani­feste la convic­tion, s’est tis­sée une intrigue pol(ys)émique qui a fait for­tune en Occi­dent. L’au­teur tente de des­ser­rer quelque peu le nœud gor­dien en inter­ro­geant, dans le voile consi­dé­ré comme “signe reli­gieux”, cette fois non tant la reli­gion, que le signe.

Bru­no MARTENS est licen­cié en phy­sique et phi­lo­so­phie. Il s’implique pro­fes­sion­nel­le­ment depuis une quin­zaine d’années dans le déve­lop­pe­ment de pro­grammes locaux de cohé­sion sociale dans les quar­tiers mul­ti­cul­tu­rels de la région bruxel­loise. Cette pra­tique lui a per­mis de culti­ver l’art de sur­vivre en milieu poly­sé­mique sur­dé­ter­mi­né.