Projection film : Marseille de père en fils (avec Jean Louis Comolli et Hugues Lepaige)

12.10 2012 /
20h Cinema Nova Rue d'Arenberg 3, 1000 Bruxelles

Cine­ma Nova

Rue d’A­ren­berg 3, 1000 Bruxelles

Métro 1 et 5, Bus 29,38,63,65,66,71 — Arrêt Gare Cen­trale

ENTREE AU NOVA : 5€ / 3,5€ (ou 7,5€ / 6€ pour le double pro­gramme des soi­rées)

VENDREDI 12 OCTOBRE 2012 à 20h

Série emblé­ma­tique du docu­men­taire poli­tique, “Mar­seille contre Mar­seille” (1989 – 2001) nous conte les batailles élec­to­rales à Mar­seille et dans la région 13 ans durant.

Nous revien­drons avec Jean Louis Comol­li et Hugues Lepaige sur les deux pre­miers épi­sodes de la série.

Mar­seille de père en fils (1) — Ombres sur la ville

de Jean-Louis Comol­li, Michel Sam­son et Anne Bau­dry

France / 1989 / vidéo / 82 minutes

Pre­mier épi­sode de la série, Mar­seille de père en fils nous plonge au cœur du com­bat pour la mai­rie de la cité pho­céenne au len­de­main de la mort de Gas­ton Deferre, qui régna sur la ville de 1953 à sa mort, en 1986. Un jour­na­liste qui connaît et aime la ville suit la guerre de suc­ces­sion. Qui l’emportera ? L’énigmatique robert Vigou­roux, exclu du par­ti socia­liste pour son jeu trop per­son­nel, Michel Pezet, patron du par­ti socia­liste au niveau local, mais qui a osé affron­ter Gas­ton Deferre peu avant sa mort ? Ou alors Jean-Claude Gau­din, lea­der d’une droite popu­liste, qui avait failli battre Deferre en 1983 ?

Mar­seille de père en fils (2) – Coup de mis­tral

Jean Louis Comol­li, Michel Sam­son & Anne Bau­dry

1989 – France – 82 min – vidéo

On assiste au dénoue­ment de la guerre de suc­ces­sion. Le plus tai­seux des poids lourds qui se sont affron­tés avec pas­sion l’emporte, la ville garde son mys­tère. “comme la ville égare le pro­me­neur, explique Jean Louis Comol­li, elle fuit le regard du cinéaste qui a la naï­ve­té de croire qu’elle s’offre à lui, qu’elle l’attend, qu’elle se fige au moment où il dit “moteur”. Mar­seille ne cesse de se déro­ber à la prise. […] Peut-être est-ce bien elle qui est là quand on filme autre chose que la ville elle-même. Des corps par exemple, plu­tôt que des décors”.