PROJECTION — Tu enfanteras dans la douleur

05.11 2020 / 20h00 - 22h00
Rencontre EN LIGNE à 20h00 (complet!) - Avenue Fonsny, 48 - 1060 Saint-Gilles

EN LIGNE

Réser­va­tions : info@centrelibrex.be avec objet du mail : ciné-ren­contre 5/11

Une ren­contre orga­ni­sée par ZIN TV en col­la­bo­ra­tion avec le Centre Régio­nal du Libre Exa­men (Librex)

Evè­ne­ment FB : https://www.facebook.com/events/352255692647663

Atten­tion, cet évé­ne­ment est com­plet, nous ne pou­vons donc plus accep­ter d’ins­crip­tions !

Au vu des condi­tions sani­taires, le ciné-ren­contre autour des vio­lences obs­té­tri­cales aura lieu en ligne.

Pour y par­ti­ci­per, nous vous deman­dons de vous ins­crire via info@centrelibrex.be avec comme objet de mail : ciné-ren­contre 5/11.

Nous vous enver­rons un lien (valable du mar­di 03 novembre 20h au jeu­di 05 novembre 20h) pour que vous puis­siez regar­der les films à votre meilleure conve­nance et un autre lien pour accé­der à la ren­contre avec Marie-Hélène Lahaye et Nina Faure qui aura lieu à 20h00.

Pour toutes infor­ma­tions com­plé­men­taires, vous pou­vez contac­ter sarah@zintv.org

— —  —  — -

 

Ciné-rencontre autour des violences obstétricales

Lors de cette soi­rée nous pro­jet­te­rons 2 docu­men­taires :

  • Tu enfan­te­ras dans la dou­leur” de Ovi­die (59 min)
  • “Paye (pas) ton gyné­co” de Nina Faure (20 min)

La pro­jec­tion sera sui­vie d’une ren­contre avec Marie-Hélène Lahaye (fémi­niste, juriste, ani­ma­trice du blog Marie, accouche là et lan­ceuse d’a­lerte belge sur les ques­tions des vio­lences obs­té­tri­cales)

 

Tu enfanteras dans la douleur — de Ovidie (59 min)

Les vio­lences décrites bafouent une notion fon­da­men­tale : le consen­te­ment des femmes.

« Il a tout sutu­ré à vif, ça a duré qua­rante-cinq minutes ». « Je n’étais plus dans un accou­che­ment ; c’était une scène de mas­sacre ». « On pré­fé­re­rait mou­rir plu­tôt que de sen­tir ça ». S’ils sont gla­çants et bou­le­ver­sants, les témoi­gnages réunis dans ce docu­men­taire montrent aus­si la volon­té des femmes de rendre publiques les mal­trai­tances subies durant l’accouchement. Les vio­lences décrites – épi­sio­to­mie impo­sée, césa­rienne à vif, infan­ti­li­sa­tion, remarques sexistes – bafouent une notion fon­da­men­tale : le consen­te­ment des femmes. Nombre d’entre elles assi­milent alors ce qu’elles ont vécu à un viol.

En France comme dans le reste de l’Europe, leurs voix s’élèvent pour les dénon­cer, ampli­fiées par les réseaux sociaux et une forte mobi­li­sa­tion mili­tante. Éga­le­ment vic­time de vio­lences obs­té­tri­cales, la secré­taire d’État char­gée de l’égalité entre les hommes et les femmes, Mar­lène Schiap­pa, inter­viewée dans ce film, a jeté un pavé dans la mare, en com­man­dant un rap­port sur le sujet. La réa­li­sa­trice fémi­niste Ovi­die ana­lyse la situa­tion sans mani­chéisme, en inter­ro­geant tous les acteurs concer­nés : des vic­times, des mili­tantes, des experts, des sages-femmes mais aus­si des gyné­co­logues qui dénoncent le manque cruel de moyens du sys­tème de san­té publique. L’enquête rigou­reuse explore éga­le­ment l’histoire pour com­prendre la source de cette vio­lence sys­té­mique, et rap­pe­ler, avec des expé­riences pas­sées ou pré­sentes (l’accouchement sans dou­leur, la nais­sance à domi­cile) qu’un autre modèle, moins médi­ca­li­sé, peut consti­tuer une solu­tion.

Paye (pas) ton gynéco — de Nina Faure (20 min)

Nina pour­rait être dépri­mée après de mau­vaises expé­riences avec les gyné­co­logues, mais elle découvre qu’elle n’est pas seule. Sur inter­net, des témoi­gnages de femmes simi­laires au sien prennent une ampleur insoup­çon­née, et se voient même regrou­pés sous un nom : “les vio­lences gyné­co­lo­giques”. Une jour­na­liste vient de publier un livre d’enquête sur le sujet, des réunions publiques et des actions s’organisent. Les femmes remettent en cause la façon dont est conçu le rap­port de la gyné­co­lo­gie à leur corps mais les réac­tions de la pro­fes­sion révèlent un pro­fond sexisme qui semble d’un autre temps.

 

INFO PRATIQUES

u vu des condi­tions sani­taires, le ciné-ren­contre autour des vio­lences obs­té­tri­cales aura lieu en ligne.

Pour y par­ti­ci­per, nous vous deman­dons de vous ins­crire via info@centrelibrex.be avec comme objet de mail : ciné-ren­contre 5/11.

Nous vous enver­rons un lien (valable du mar­di 03 novembre 20h au jeu­di 05 novembre 20h) pour que vous puis­siez regar­der les films à votre meilleure conve­nance et un autre lien pour accé­der à la ren­contre avec Marie-Hélène Lahaye et Nina Faure qui aura lieu à 20h00.

Pour toutes infor­ma­tions com­plé­men­taires, vous pou­vez contac­ter sarah@zintv.org