Racisme anti-Noirs : entre méconnaissance et mépris

25.01 2018 /
19h La Maison du Livre. rue de Rome 28, 1060

Racisme anti-Noirs : entre mécon­nais­sance et mépris

• Jeu­di 25 jan­vier à 19h
La Mai­son du Livre asbl
rue de Rome 28, 1060

Les sté­réo­types infan­ti­li­sants à l’égard des « noirs » sont une illus­tra­tion élo­quente du racisme à leur égard, essen­tiel­le­ment carac­té­ri­sé par le mépris. Aujourd’hui, le silence média­tique, poli­tique, aca­dé­mique et asso­cia­tif assour­dis­sant qui entoure l’« afro­pho­bie » s’inscrit dans une tra­di­tion de déni de recon­nais­sance, de mar­gi­na­li­sa­tion ou d’« invi­si­bi­li­sa­tion » des « Noirs ». Il convient dès lors de se deman­der qui parle pour les « Noirs » ? Pour­quoi l’« afro­pho­bie » est-elle une forme de racisme mécon­nue, jugée inof­fen­sive, voire mépri­sée ? Par quels pro­ces­sus les voix des dia­spo­ras afri­caines sont-elles ren­dues inau­dibles ?

Afin de répondre à ces inter­ro­ga­tions, les auteurs de l’ouvrage Racisme anti-Noirs : entre mécon­nais­sance et mépris ont ren­con­tré 85 acteurs de la lutte anti­ra­ciste et leur ont sou­mis un ques­tion­naire. L’analyse des résul­tats révèle une situa­tion qui inter­pelle : les anti­ra­cistes ont de très faibles connais­sances sur l’histoire colo­niale, ain­si que sur les réa­li­tés et les consé­quences du racisme que subissent les Afro­des­cen­dants. Plus encore, les asso­cia­tions dont émanent les acteurs inter­ro­gés sont sou­vent loin d’être exem­plaires. Ce livre — et cette confé­rence — entendent donc ques­tion­ner ce racisme para­doxal, à savoir celui que l’on retrouve au sein-même des ins­ti­tu­tions cen­sées le com­battre.

Par Mireille TSHEUSI-ROBERT, for­ma­trice et acti­viste anti­ra­ciste, cofon­da­trice de l’Asbl BAMKO (Bel­gian Afro-des­cen­dants Mun­tu-Kemit Com­mit­tee), un comi­té fémi­nin qui accom­pagne les per­sonnes vic­times de racisme. Elle est aus­si auteure de nom­breux livres et articles dont Racisme anti-Noirs : entre mécon­nais­sance et mépris aux édi­tions Cou­leur Livres/BePax (2016, co-écrit avec Nico­las Rous­seau) et La Cou­leur du Risque, jeunes afro-descendant.e.s et entre­pre­neu­riat (2017, co-écrit avec Sarah Demart).

Entrée libre

sur FB