Rassemblement pour la Journée internationale des Prisonniers palestiniens

17.04 2012 /
12h devant le Parlement européen, Rond-Point Schuman, Bruxelles

17 avril 2012 à Bruxelles : Jour­née inter­na­tio­nale pour les Pri­son­niers pales­ti­niens

Par Luk Ver­vaet

Appel à un ras­sem­ble­ment devant le Par­le­ment euro­péen de 12h à 14h et à une soi­rée de soli­da­ri­té de 18h à 22h (film, témoi­gnages)

Chères amies, Chers amis,

En avril 2011, vous avez par­ti­ci­pé à l’ac­tion devant la Com­mis­sion euro­péenne à Bruxelles à l’oc­ca­sion de la Jour­née inter­na­tio­nale pour les Pri­son­niers pales­ti­niens. Plu­sieurs orga­ni­sa­tions ont publié des repor­tages et les mes­sages de soli­da­ri­té des dif­fé­rentes orga­ni­sa­tions pré­sentes.

Nous vous invi­tons à être à nou­veau par­mi les orga­ni­sa­teurs de :

- Un ras­sem­ble­ment devant la Com­mis­sion euro­péenne — Bruxelles (Rond-Point Schu­man) de 12h00-14h00

et

- Une soi­rée de soli­da­ri­té avec film
« Libres dans la pri­son de Gaza » de Chris Den Hond et Mireille Court (25 min.) 2012) et des témoi­gnages, de 18h00-22h00

Nous deman­dons à tous les par­ti­ci­pants de rédi­ger un mes­sage de soli­da­ri­té à l’oc­ca­sion de cette jour­née et de signer l’ap­pel.

Mer­ci de nous envoyer votre pré­nom, nom, orga­ni­sa­tion et site/blog par mail à vervaetluk@gmail.com.

Salu­ta­tions soli­daires,

. Luk Ver­vaet, Pri­so­ner’s Fami­ly & Friends Asso­cia­tion (PFFA),

. Marijke Kruyt, Tal­liq — Recht voor Pales­ti­jnse Kin­de­ren,

. An Pee­ters, Pales­ti­na Soli­da­ri­teit,

. Nor­dine Sai­di, Mou­ve­ment Citoyen Pales­tine (MCP),

. Inge Neefs, acti­viste voor Pales­ti­na,

. Chris Den hond en Mireille Court, jour­na­listes mili­tants

. Ludo De Bra­ban­der, Vrede,

. Lie­ven De Cau­ter, BRus­sells Tri­bu­nal.

Appel à l’oc­ca­sion de la jour­née inter­na­tio­nale pour les pri­son­niers pales­ti­niens du 17 avril 2012

Nous exi­geons la libé­ra­tion immé­diate de tous les pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens déte­nus par Israël, car ils sont vic­times d’un sys­tème judi­ciaire illé­gal et injuste qui découle du sys­tème de dis­cri­mi­na­tion raciale mis en place par Israël. En par­ti­cu­lier, nous exi­geons la fin des pra­tiques sui­vantes :

La déten­tion admi­nis­tra­tive,

La tor­ture et les mau­vais trai­te­ments,

La déten­tion en iso­le­ment,

L’usage, dans les ter­ri­toires occu­pés pales­ti­niens, de tri­bu­naux mili­taires qui jugent illé­ga­le­ment des civils.

L’usage des « élé­ments de preuves à carac­tère secret » qui est une atteinte fla­grante au droit à une pro­cé­dure judi­ciaire régu­lière et équi­table.

Les arres­ta­tions opé­rées au sein de caté­go­ries vul­né­rables de la popu­la­tion incluant les enfants, les han­di­ca­pés, les per­sonnes âgées et les malades. »

Depuis le 17 avril 2011, la résis­tance inouïe de la part des pri­son­niers pales­ti­niens et l’en­ga­ge­ment des orga­ni­sa­tions de résis­tance et de soli­da­ri­té, ont remis la lutte pour la libé­ra­tion des pri­son­niers pales­ti­niens au centre de l’at­ten­tion mon­diale.

Le 27 sep­tembre 2011, des cen­taines de pri­son­niers pales­ti­niens dans les pri­sons israé­liennes ont com­men­cé une grève de la faim contre la déten­tion en iso­le­ment, dont celle de Ahmad Saa­dat, diri­geant du PFLP, et contre le refus de visites fami­liales et l’hu­mi­lia­tion des pri­son­niers pen­dant les trans­ferts.

Fin 2011, 1027 pri­son­niers pales­ti­niens ont été relâ­chés en échange d’un sol­dat israé­lien dans un accord conclu entre Israël et le Hamas.

Le 17 décembre 2011, Kha­der Adnan, 34 ans, a com­men­cé une grève de la faim qui a duré 66 jours après son arres­ta­tion et sa mise en déten­tion admi­nis­tra­tive.

Hana Sha­la­bi, 30 ans, une des pri­son­nières relâ­chées en échange du sol­dat israé­lien, a été à nou­veau arrê­tée le 16 février der­nier, moins de quatre mois après sa libé­ra­tion. Elle a a com­men­cé une grève de la faim qui conti­nue jus­qu’à ce jour contre sa déten­tion admi­nis­tra­tive.

Par l’arme de la grève de la faim, l’arme de leur corps comme seul arme qui leur reste, et autres actions, les pri­son­niers pales­ti­niens ont déclen­ché une vague de soli­da­ri­té mon­diale et ont rejoint les exemples héroïques les plus connus en Europe : celui de l’ir­lan­dais Bob­by Sands et de ses cama­rades en 1981. Plus que jamais, les pri­son­niers pales­ti­niens et leur lutte repré­sentent l’u­ni­té et le droit et le devoir à la résis­tance du peuple.

Notre action à Bruxelles s’ins­crit dans l’Ap­pel lan­cé par les orga­ni­sa­tions Adda­meer Pri­so­ner Sup­port and Human Rights Asso­cia­tion, Defence for Chil­dren Inter­na­tio­nal — Pales­tine Sec­tion, UFree Net­work, Sami­doun Pales­ti­nian Pri­so­ner Soli­da­ri­ty Net­work, Free Ameer Makhoul Cam­pai­gn et Cam­pai­gn to Free Ahmad Sa’a­dat : “Le monde doit écou­ter et réagir à l’appel de Kha­der Adnan”. Nous deman­dons aux par­le­men­taires euro­péens de faire entendre leur voix face à ce constat alar­mant : “Au 4 jan­vier 2012, 4417 pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens sont déte­nus dans les pri­sons israé­liennes, incluant 170 enfants et 6 femmes. De la même façon que Kha­der Adnan, 310 pri­son­niers sont déte­nus sans pro­cès ni accu­sa­tion sous le régime de la déten­tion admi­nis­tra­tive avec par­mi eux 20 élus légis­la­tifs”.

Luk Ver­vaet
http://lukvervaet.blogspot.com/
http://familiesfriendsassociation.blogspot.com/