Rassemblement POUR LA SANTE DE TOU.TE.S, REGULARISATION !

20.06 2020 / 14h - 17h
Place du Luxembourg - 1050 Bruxelles

Ras­sem­ble­ment
POUR LA SANTE DE TOU.TE.S, REGULARISATION !

FACE A CETTE CRISE SANITAIRE

NOUS RÉCLAMONS JUSTICE ,
NOUS RÉCLAMONS RÉPARATION :
NOUS RÉCLAMONS DES DROITS ET DEVOIRS

RÉGULARISATION DE TOUTES LES PERSONNES EN SITUATION IRRÉGULIÈRES

Face à cette pan­dé­mie pla­né­taire de Coro­na­vi­rus, les per­sonnes sans-papiers de Bel­gique, déjà fra­gi­li­sées par leur situa­tion, deviennent de plus en plus vul­né­rables en ce temps de confi­ne­ment. Notre dés­œu­vre­ment et notre dénue­ment deviennent très mani­festes. Le flux d’informations liées à cette pan­dé­mie nous ébranle plus qu’auparavant. En tant que popu­la­tion oubliée, car consi­dé­rées sans droit, pour sur­vivre de cette tra­gé­die, nous essayons de comp­ter que sur nous-mêmes et sur la soli­da­ri­té de nos sou­tiens ain­si que celle de nos amis belges.

Le constat est qu’aucune auto­ri­té poli­tique ni admi­nis­tra­tive ne s’est pen­chée sur la situa­tion des sans-papiers. La stra­té­gie trop seg­men­taire de la pré­ven­tion en san­té publique des diverses auto­ri­tés (fédé­rales, régio­nales et com­mu­nales) nous exclut.

En dépit de cet aban­don, la Coor­di­na­tion des sans-papiers qui SOUTIEN AVEC FORCE les mesures prises jour après jour par le gou­ver­ne­ment pour endi­guer cette pan­dé­mie, a pu sen­si­bi­li­ser les sans-papiers qui vivent dans des occu­pa­tions à par­tir des infor­ma­tions col­lec­tées çà et là, afin que les consignes des auto­ri­tés fédé­rales soient obser­vées au pied de la lettre par ces der­niers. Comme geste soli­daire, le col­lec­tif de femmes sans-papiers de Liège confec­tionne des masques chi­rur­gi­caux.
Nous esti­mons qu’avec les pou­voirs spé­ciaux qui sont confé­rés au Gou­ver­ne­ment Fédé­ral, il est plus que temps de prendre en ligne de compte tous les exclus de la socié­té, que sont les per­sonnes sans-papiers.
Pour ce faire, pour la san­té de tous et le bien-être de tous, nous deman­dons Madame Sophie Wil­mès, notre Pre­mière Ministre, et à tous les membres de son Gou­ver­ne­ment, de faire par­ler leur cœur en déci­dant sur :
⦁ notre inté­gra­tion dans l’Etat de droit belge, et ce, par une régu­la­ri­sa­tion sur base de cri­tères clairs et per­ma­nents à ins­crire dans la loi de 1980 avec la créa­tion d’une Com­mis­sion indé­pen­dante de régu­la­ri­sa­tion.

Plus que le coro­na­vi­rus, c’est sur­tout cette poli­tique migra­toire qui nous condamne à l’agonie. Hommes, femmes, enfants, jeunes et âgés, malades… Nous sommes les oubliés de cette crise !
La régu­la­ri­sa­tion des sans-papiers dans la situa­tion actuelle est néces­saire et urgente.

Nous avons foi que, la lutte contre cette triste pan­dé­mie sera gagnée en met­tant en œuvre des approches plus humaines, soli­daires et sans exclu­sions.

Des ini­tia­tives de rue (mani­fes­ta­tions, ras­sem­ble­ments, actions) sont pré­vues dans tout l’Eu­rope le 20 juin a l’oc­ca­sion de la jour­née mon­diale du Refu­gieEs.
Nous appe­lons l’ensemble des per­sonnes sans-papiers tapis dans l’ombre venir exi­ger l’intégration des per­sonnes sans-papiers dans l’Etat de droit belge et se rejoindre a nous au ras­sem­ble­ment (avec des masques et dis­tance phy­sique) ‚le same­di 20 juin a 14hs a la Place du Luxem­bourg, 1050 Ixelles,Bruxelles
Nous appe­lons aus­si a toutes les orga­ni­sa­tions, ASBL et sou­tiens sur titre per­son­nel de nous sou­te­nir avec vos pré­sence ou faire les invi­ta­tion a notre ras­sem­ble­ment.

La Coor­di­na­tion des Sans Papiers de Bel­gique , Vsp Saint Josse, Vsp Bruxelles, Col­lec­tif des Afghans Sans papiers, Col­lec­tif Lati­nos por la Regu­la­ri­za­ción, La Voix des Sans Papiers de Liège, La Voix des Sans Papiers de Ver­viers, le Comi­té des Travailleurs.es Sans papiers de la CSC, Comi­té des Femmes Sans Papiers, Col­lec­tif Migrants Libre ; Sans Papiers Tv ; Col­lec­tif vic­time de la régu­la­ri­sa­tion 2009, حراك اللاجئين من أجل الحقوق والعدالة Pales­ti­nian Refu­gees Move­ment\ Bel­gium et tous les groupes des per­sonnes sans papiers sont bien­ve­nues ;