Rassemblement pour toutes les victimes, contre toutes les guerres ; pour la solidarité et contre toutes les divisions

21.11 2015 /
14h Place Communale Molenbeek Saint Jean

Ras­sem­ble­ment pour toutes les vic­times, contre toutes les guerres ; pour la soli­da­ri­té et contre toutes les divi­sions

Same­di 21 novembre à 14:00

Place Com­mu­nale Molen­beek Saint Jean

Depuis les atten­tats de ven­dre­di pas­sé, Molen­beek est au centre des dis­cus­sions, dans le monde entier. C’est un cli­mat de ten­sion et de peur qui pèse sur les habi­tants de la com­mune et de la ville tout entière.

Pour nos diri­geants, il est plus facile de cher­cher à dénon­cer ceux qui n’ont pas su « dis­ci­pli­ner », plus facile de pro­mettre de « net­toyer », plus facile d’u­ti­li­ser les sté­réo­types du mal « inté­gré » contre le bon « inté­gré », du « bon »musul­man contre le « mau­vais » musul­man, de Molen­beek contre le reste de la Bel­gique, …

Ils appro­fon­dissent les divi­sions que Daesh a exploi­té pour jus­ti­fier un cli­mat ultra sécu­ri­taire, de sur­veillance et de ten­sion. Ils uti­lisent la peur pour ne pas par­ler de la guerre dans laquelle il se sont enga­gé en notre nom, d’un quar­tier où le chô­mage, le loge­ment ou les vio­lences poli­cières sont des pro­blèmes quo­ti­diens aux­quels ils n’ont jamais réel­le­ment don­né de solu­tions. Consciem­ment ou non, ils uti­lisent et ren­forcent le racisme ambiant que les habi­tants de Molen­beek doivent gérer tous les jours.

Et on voit déjà les grou­pus­cules d’ex­trême droite qui tentent depuis quelque mois d’ex­ploi­ter la ques­tion des migrants, essayer de récu­pé­rer une fois de plus les dis­cours du gou­ver­ne­ment pour faire exac­te­ment ce que fait Daesh : divi­ser et semer la peur.

Bien sûr tout le monde affirme qu’il ne faut pas stig­ma­ti­ser, mais la réa­li­té c’est que pour la police dans les rues de molen­beek tout le monde est sus­pect, chaque jeune est un ter­ro­riste en puis­sance. La réa­li­té c’est que les habi­tants eux vivent dans la peur d’être embar­qués par erreur, d’ap­prendre qu’un des leurs est au com­mis­sa­riat, ou pire. La réa­li­té c’est que cha­cun se terre chez soi en espé­rant que ça passe.

Alors face à toutes les extrême droites, contre toutes les divi­sions et contre toutes les guerres, pour toutes les vic­times de toutes les bombes par­tout dans le monde, de Paris à Alep en pas­sant par Bey­routh et Anka­ra, nous, habitant.e.s de molen­beek et de toutes les com­munes de Bruxelles, nous lan­çons un appel à refu­ser la peur et la divi­sion, à célé­brer l’u­ni­té et la soli­da­ri­té pour un monde de jus­tice et d’é­ga­li­té.

A nos voisin.e.s molenbeekois.e.s, nous disons sor­tons de chez nous, retrou­vons nous, notre com­mune. Nous, nos jeunes, nos enfants ne sont pas des cri­mi­nels. Ils n’ont pas à payer pour des guerres avec les­quelles ils n’ont rien à voir. Notre com­mune est une com­mune accueillante et soli­daire. Les médias et les semeurs de haine ne peuvent pas nous la prendre.

A tous les bruxel­lois, à tous les autres d’i­ci et d’ailleurs, nous disons, refu­sons d’a­ban­don­ner les habitant.e.s de Molen­beek à l’hys­té­rie média­tique et aux doigts poin­tés, refu­sons sur­tout ceux qui vou­draient nous divi­ser, nous sépa­rer les uns des autres ce qu’ils veulent. C’est dans des moments comme celui-ci que nous devons mon­trer que c’est ensemble qu’on obtien­dra un monde où la jus­tice et l’é­ga­li­té rem­placent l’in­jus­tice et la peur.

Voi­là pour­quoi après nous être retrou­vés entre habitant.e.s de Bruxelles et de Molen­beek, nous avons déci­dé d’ap­pe­ler à un ras­sem­ble­ment ce same­di pour les vic­times de toutes les bombes et pour le res­pect de tous ; contre toutes les extrême droites, contre toutes les divi­sions, contre la peur, l’in­jus­tice et l’ex­clu­sion. Nous pre­nons contact avec la com­mune pour les détails pra­tiques.

A l’i­ni­tia­tive du Comi­té des parents contre les vio­lences poli­cières à Molen­beek ; nom­breux sou­tiens en cours de signa­ture.
[
Sur FB->https://www.facebook.com/events/419915624873719/]