Rencontre solidaire au bénéfice des enfants Mapuche

10.09 2016 /
15h>23h Centre Culturel Cité Modèle. Allée du Rubis - 1020 Bruxelles
-517.jpg

Kel­luwün Trawün : Ren­contre soli­daire au béné­fice des enfants Mapuche

Same­di 10 sep­tembre à 15:00 — 23:00

Centre Cultu­rel Cité Modèle. Allée du Rubis — 1020 Bruxelles

Métro ligne 6 — sta­tion Roi Bau­doin

-517.jpg

LISTE ACTUELLE DES PRISONNIERS POLITIQUES MAPUCHE AU CHILI – AVRIL 2016

En tant que Mapuche orga­ni­sés en zone urbaine, c’est un devoir de nous rap­pe­ler de façon per­ma­nente de nos frères pri­son­niers poli­tiques mapuche, car l’Etat leur a arra­ché leur liber­té en rai­son de leur lutte sans mer­ci dans les pro­ces­sus de récu­pé­ra­tion ter­ri­to­riale de leurs com­mu­nau­tés et, conjoin­te­ment, la récu­pé­ra­tion du ter­ri­toire ances­tral mapuche – Wall­ma­pu – et pour tous les autres droits qui nous ont été arra­chés.

La pri­son poli­tiques mapuche est aujourd’hui une réa­li­té au Chi­li. Quoique l’Etat le nie, il existe encore des cas de Mapuche déte­nus en rai­son de la per­sé­cu­tion poli­tique qui s’est déchaî­née avec force à l’encontre des com­mu­nau­tés mapuche. La réponse répres­sive de l’État – avec sa police– à une ques­tion natio­nale au carac­tère tant his­to­rique que poli­tique n’a fait qu’accroître la force d’un appel qui ne s’est jamais éteint, car le vaillance mapuche et notre digni­té ne se sont jamais réduites au cours de la longue his­toire de notre peuple.
Actuel­le­ment, des mil­liers d’hectares ont été déjà récu­pé­rés. Beau­coup sont ense­men­cés de céréales, de pommes de terre et autres pro­duits qui se sont déve­lop­pés sur le ter­ri­toire libé­ré ; et nom­breuses sont les familles qui aujourd’hui ont où vivre et tra­vailler la terre.

Ce ter­ri­toire croît de jour en jour, c’est un espace où nous pou­vons nous déve­lop­per en tant que Mapuche, pra­ti­quer notre spi­ri­tua­li­té et notre propre cos­mo­vi­sion.

Il manque encore beau­coup de che­min à par­cou­rir. Nos com­mu­nau­tés sont un exemple à suivre, nos diri­geants nous enseignent constam­ment com­ment lut­ter, nous ren­for­cer et convaincre ; nos Machi, Long­ko, Ngen­pin, Lawen­tu­chefe et tant d’autres de nos frères et de nos sœurs qui détiennent le savoir ances­tral que le ñuke mapu nous a don­né sont un espoir, car avec ce savoir notre peuple pour­ra aus­si se défendre des agres­sions constantes de l’État chi­lien et du sys­tème capi­ta­liste dont nous consta­tons quo­ti­dien­ne­ment la le carac­tère dévas­ta­teur avec les méga­pro­jets hydro­élec­triques, l’extractivisme, la mono­cul­ture fores­tière et un grand etc. C’est dans ce contexte que nous comp­tons aujourd’hui 30 pri­son­niers poli­tiques mapuche dont nous expo­sons ci-des­sous une brève infor­ma­tion.

TAIÑ KALEL XAPEL NIENMAÑEIN, WELU TAIÑ RAKIDUAM MEÑALKULEY

NOS CORPS SONT DÉTENUS MAIS NOTRE ESPRIT EST LIBRE

Région d’Araucanie

Centre de déten­tion pré­ven­tive (CDP) d’Angol (Los Confines S/N). Jours de visite : mer­cre­di, same­di et dimanche de 10 h à 16 heures.

1.- Luis Hum­ber­to Mari­leo Cari­queo. Com­mu­nau­té Cacique José Guiñon, Ercilla. Déte­nu depuis le 3 sep­tembre 2012 et condam­né à 10 ans et un jour de déten­tion pour vol avec homi­cide. Recours de nul­li­té en cours.

2.- Cris­tian Pablo Levi­nao Meli­nao. Com­mu­nau­té Rayen Mapu, Ercilla. Déte­nu depuis le 27 sep­tembre 2012. Condam­né à 10 ans pour vol avec inti­mi­da­tion. Actuel­le­ment incul­pé pour divers délits en ver­tu de la loi de contrôle des armes. Audience pré­pa­ra­toire de pro­cès le 8 juin au tri­bu­nal de Temu­co.

3.- Juan Pablo Likan Ñan­co. Com­mu­nau­té Wente Win­kul Mapu, Ercilla. Déte­nu depuis le 9 octobre 2015. Incul­pé de vol avec vio­lence, atten­tat incen­diaire, bles­sures légères et dom­mages. Actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Le pro­cu­reur requiert envi­ron 30 ans de pri­son. Audience pré­pa­ra­toire de pro­cès les 17 et 18 mai au tri­bu­nal de Nue­va Impe­rial.

4.- Daniel Cor­ne­lio Meli­nao Meli­nao. Wer­ken de la Com­mu­nau­té Wente Win­kul Mapu, Ercilla. Déte­nu depuis le 2 février 2016. Incul­pé de vol avec vio­lence, atten­tat incen­diaire, bles­sures légères et dom­mages, actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Le pro­cu­reur requiert envi­ron 30 ans de pri­son. Audience pré­pa­ra­toire de pro­cès les 17 et 18 mai au tri­bu­nal de Nue­va Impe­rial.
Sec­tion fémi­nine

5.- Eli­sa Andrea Rojas Her­re­ra. Com­mu­nau­té Wente Win­kul Mapu, Ercilla. Déte­nue depuis le 9 octobre 2015. Incul­pée de vol avec vio­lence, atten­tat incen­diaire, bles­sures légères et dom­mages, actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Le pro­cu­reur requiert envi­ron 30 ans de pri­son. Audience pré­pa­ra­toire de pro­cès les 17 et 18 mai au tri­bu­nal de Nue­va Impe­rial.
Centre d’Etudes et de Tra­vail (C.E.T.) Angol (Pedro Aguirre Cer­da N° 62)

6.- Leo­nar­do Euse­bio Qui­jón Per­ei­ra, Com­mu­nau­té Che­quen­co, Ercilla, déte­nu depuis le 3 sep­tembre 2012 et condam­né à 10 ans pour vol avec homi­cide.
Centre de Déten­tion pré­ven­tive de Col­li­pul­li. Jours de visite : mecre­di, same­di et dimanche de 10.00 à 16.00 h.

7.- Héc­tor Meli­nao Levi­nao. Com­mu­nau­té Rayen Mapu. Déte­nu depuis juin 2014. Condam­né à 5 ans pour vol avec menace.

8.- Fer­nan­do Enrique Mil­la­cheo Marin, Com­mu­nau­té Che­quen­co, Ercilla. Déte­nu depuis le 3 sep­tembre 2012 et condam­né à 15 ans pour vol avec menace.‘

9.- Ber­nar­do Necul­pan. Com­mu­nau­té Newen Mapu, sec­teur Che­ken­ko. Déte­nu depuis le 27 août 2014 et condam­né pour port ille­gal d’armes.

10.- Jorge Pala­cios. Com­mu­nau­té Cal­fu­queo de Cha­mi­cha­co, Ercilla. Région du Biobío.

Centre d’accomplissement péni­ten­tiaire (CCP) de Temu­co (Av. Bal­ma­ce­da Nº 450). Jours de visite : lun­di et ven­dre­di de 10 h à 15h30 pour les condam­nés. Pour les incul­pés : mar­diet jeu­di de 9h30 à 12h.

11.- Machi Celes­ti­no Cerafín Cór­do­va Trán­si­to, Com­mu­nau­té Yeu­pe­ko Wen­teche, Vilcún.. Déte­nu depuis le 4 jan­vier 2013, condam­né à 18 ans de deten­tion pour incen­die ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. Le Minis­tère Public avait requis une peine de pri­son à per­pé­tui­té qua­li­fiée. Son cas est en cours d’examen pour vio­la­tions des droits humains devant la Com­mis­sion Inter­amé­ri­caine des Droits Humains.

12.- Gui­do Enrique Curi­huen­tro Mil­la­leo. Com­mu­nau­té Pehuen Hulio, Freire. Déte­nu depus le 9 février 2016. Condam­né à 8 ans de pri­son et une amende de 12 UTM pour délit d’incendie.

13.- Wenüy Felipe Durán Ibáñez. Padre Las Casas, Temu­co. Pho­to­graphe et jour­na­liste déte­nu depuis le 22 sep­tembre 2015. Incul­pé des délits de port illé­gal d’armes et de déten­tion de muni­tions, d’attentat incen­diaire entre autres. Actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Audience pré­pa­ra­toire de pro­cès le 8 juin au tri­bu­nal de Temu­co.

14.- Eli­seo Catri­laf Rome­ro. Nia­ga­ra, sec­teur Nil­quil­co, Padre Las Casas. Déte­nu le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive pen­dant les deux mois durant l’instruction.

15.- José Artu­ro Cór­do­va Trán­si­to. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction. *Visites réa­li­sées de façon conjointe avec son frère, le Machi Celes­ti­no Cór­do­va, les jours des­ti­nés aux condam­nés.

16.- José Tral­cal Coche. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

17.- Juan Tral­cal Qui­del. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

18.- Luis Ser­gio Tral­cal Qui­del. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

19.- Aure­lio Catri­laf Par­ra. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

20.- Hernán Catri­laf Llaupe. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

21.- Sabi­no Catri­laf Qui­del. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

22.- Ser­gio Catri­laf Mari­lef. Lof Yeu­pe­ko Wen­teche. Déte­nu depuis le 30 mars 2016. Incul­pé de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

Centre péni­ten­tiaire fémi­nin de Temu­co (Cal­le­jón Car­mine 0249)

23.- Machi Fran­cis­ca Lin­co­nao Huir­ca­pan. Lof Rahue. Déte­nue depuis le 30 mars 2016. Incul­pée de délit d’incendie à carac­tère ter­ro­riste ayant entraî­né la mort. En pri­son pré­ven­tive durant les 2 mois d’instruction.

Centre de Déten­tion pré­ven­tive de Nue­va Impe­rial (Gene­ral lagos Nº 464)
Jours de visite : Mar­di, jeu­di et same­di de 10.00 à 11.30 h.

24.- Cris­tian Paillan. Com­mu­nau­té Budi auto­nome, ter­ri­toire du lac Budi. Déte­nu depuis le 8 décembre 2015. Incul­pé de ten­ta­tive d’homicide à l’encontre de gen­darmes. Actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive.

Région de Bio­bio

Centre de Déten­tion pré­ven­tive (CDP) de LEBU (José Joa­quín Pérez N°775). Jours de visite : jeu­di et dimanche à par­tir de 10 heures.

25.- Mil­ton Alex Ortiz Lle­bul. Com­mu­nau­té Mahui­danche. Incul­pé de délits d’incendie, actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Audience pré­pa­ra­toire du pro­cès le 19 mai au tri­bu­nal de Cañete avec d’autres membres de la famille Cayu­dan de la même com­mu­nau­té, récem­ment libé­rés en rai­son de modi­fi­ca­tion de mesures de garan­tie. Dans cette affaifre on a réus­si à prou­ver le recours à un « col­la­bo­ra­teur occa­sion­nel » à savoir un « témoin sans visage » uti­li­sé par la PDI et le Minis­tère Public.

26.- Jorge Esco­bar Acuña. Lov Choque. Déte­nu depuis le 10 février 2016. Incul­pé de vol de bois (tor­tu­ré par les gen­darmes durant sa déten­tion, a dépo­sé plainte auprès de l’INDH pour enquê­ter sur son cas.

27.- Jorge Anti­lao. Lov Choque. Déte­nu depuis le 10 février 2016. Incul­pé de vol de bois (tor­tu­ré par les gen­darmes durant sa déten­tion, a dépo­sé plainte auprès de l’INDH pour enquê­ter sur son cas.

28.- Rodri­go Meli­man Lin­co­pi. Détee­nu depuis le 30 sep­tembre 2015. Incul­pé de vol de bois et d’incendie. Actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Le minis­tère public requiert une peine de 40 ans de pri­son.

29.- Fer­nan­do Meli­man Lin­co­pi. Déte­nu depuis le 30 sep­tembre 2015. Incul­pé de vol de bois et d’incendie. Actuel­le­ment en pri­son pré­ven­tive. Le minis­tère public requiert une peine de 40 ans de pri­son.

30.- Hernán Paredes Puen Com­mu­nau­té María Coli­pi veuve de Maril, Tirúa. Déte­nu depuis le 3 mars 2016. Incul­pé pour port illé­gal d’armes et déten­tion de muni­tions, recel et atten­tat contre l’autorité. Tor­tu­ré et bles­sé par balle par des gen­darmes durant son arres­ta­tion. A dépo­sé plainte auprès de l’INDH pour enquê­ter sur son cas.

PAROLES FINALES

L’actualisation per­ma­nente de cette liste est due prin­ci­pa­le­ment à de nou­velles déten­tions et aux chan­ge­ments de mesures de déten­tion qu’affrontent nos frères.

De même nous ne devons pas oublier les innom­brables cas de mesures hors pri­son dans les­quelles se trouvent nos frères en liber­té condi­tion­nelle : signa­tures quo­ti­diennes, chaque deux semaines ou assi­gna­tion à rési­dence régio­nale ou toute autre mesure de garan­tie, ce qui les empêchent d’exercer libre­ment leurs acti­vi­tés quo­ti­diennes ou de tra­vail, impo­sant en outre un dur coup éco­no­mique à leurs familles.
Fina­le­ment nous deman­dons à tous et toutes de dif­fu­ser le plus ample­ment l’information conte­nue dans cette liste afin de faire connaître la situa­tion réelle de la pri­son poli­tique mapuche.

Cette infor­ma­tion est obte­nue grâce aux visites ren­dues dans les dif­fé­rentes pri­sons par les com­mu­nau­tés et l’aide de col­la­bo­ra­teurs et de col­la­bo­ra­trices.

Orga­ni­sa­tion Mapuche Meli Wixan Mapu

(De los Cua­tro Pun­tos de la Tier­ra) (Des Quatre Points de la Terre)
meliwixanmapu@gmail.com http://meli.mapuches.org

Tra­duc­tion : Terre et Liber­té pour Arau­co