Retour sur la lutte contre la construction d’un centre fermé à Steenokkerzel

27.03 2019 /
19h L'Agitée 114 rue Gaucheret 1030 Bruxelles
anar-2.jpg

Alors que l’É­tat belge s’ap­prête à ouvrir trois nou­veaux centres fer­més d’i­ci 2021, nous revien­drons dans cette dis­cus­sion sur une lutte menée entre 2009 et 2011 contre la construc­tion du centre fer­mé « le Cari­cole » à Stee­nok­ker­zeel. Au cours de la décen­nie pré­cé­dente, les pri­sons et les centres fer­més belges furent secoués par des révoltes, des muti­ne­ries et des éva­sions inces­santes. Pen­sé comme l’un des outils pour faire face à cette vague de rébel­lion, le nou­veau centre fer­mé devait per­mettre à l’É­tat d’i­so­ler les déte­nus qui n’ac­cep­taient pas pas­si­ve­ment leur condi­tion, ain­si que toutes celles et ceux pour qui la dépor­ta­tion était immi­nente.

La lutte qui se déve­lop­pa contre cette nou­velle abo­mi­na­tion du pou­voir cher­cha à dépas­ser une simple oppo­si­tion à l’en­ceinte du bagne, à aller au-delà de la ques­tion des fron­tières pour en faire un pro­blème social qui pour­rait par­ler à tous les indé­si­rables ; elle pro­po­sa l’at­taque et l’au­to-orga­ni­sa­tion contre ce centre, contre la machine à expul­ser et contre le sys­tème qui per­met son fonc­tion­ne­ment.

anar-2.jpg

source : Bxl Démo­sphère